Mont Logan

Vue du Mont Logan avant descente en urgence

Le Mont Logan est le point culminant du Canada avec ses 5.959 mètres d’altitude. Situé au coeur du Yukon, la zone n’est accessible qu’en avion léger. C’est donc par la voie des airs que Monique Richard est arrivée il y a quelques semaines au pied de cette montagne. L’alpiniste canadienne s’est alors lancée dans une ascension en solitaire de ce sommet réputé compliqué. Ce ne sont pas les difficultés techniques qui rendent cette montagne si difficile d’accès : seules 50% des ascensions réussissent, mais la météo et l’altitude.

Des vents à plus de 100 km/h

Avec plus de 300 jours de mauvais temps par an, la région n’a rien d’hospitalière. Richard a dû faire face à des températures inférieures à -40°C. Et l’altitude élevée, presque 6.000 mètres au sommet, complique encore un peu plus l’ascension.

Monique Richard a réussi son pari, en étant la première femme à gravir le Mont Logan en solitaire. Hélas, dans la descente, elle a dû se résoudre à appeler les secours. Elle était en grande difficulté : “je suis contente de les avoir appelé, sans çà, je ne serais pas là aujourd’hui” a-t-elle confiée à Radio-Canada. Elle a été récupérée à 5.500 mètres et est indemne.

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *