Manaslu basecamp

Faute d’hélicoptères, le Manaslu coupé du monde

Cet automne, le Manaslu est (de loin) la montagne la plus prisée des expéditions au Népal. Plusieurs centaines de personnes ont rejoint (ou sont en train de rejoindre) le camp de base. Il est situé à environ 4.800 mètres dans le Nord du pays, et sa région est assez difficile d’accès. Ce camp, au pied du huitième sommet le plus haut du monde, est le théâtre d’une pénurie bien inhabituelle.

Un camp de base non approvisionné

Depuis plusieurs années, le gros de la logistique d’expédition arrive par la voie des airs. Les hélicoptères sont devenus indispensables. Certaines agences ont même créé leur filiale dédiée au transport aérien…
Chaque saison, des norias d’hélicoptères déplacent en quelques heures des tonnes de vivres et de matériel. Sauf que ces dernières semaines, les hélicoptères sont dans le collimateur des autorités. Trois compagnies en particulier sont liées à une affaire d’arnaque aux assurances que le gouvernement cherche à régler au plus vite. Coïncidence ou résultat logique, ces trois compagnies n’ont pas pu obtenir l’autorisation de voler dans la région du Manaslu ces derniers jours. Du coup, plusieurs expéditions sont bloquées au camp de base et sont à cours de vivres !

Lire aussi : Arnaque à l’assurance au Népal, l’enquête avance ! 

Après les alpinistes tués par des avalanches ou le mal des montagnes, va-t-on voir les premiers grimpeurs morts de faim au pied de la montagne ? Il y a peu de chance d’en arriver là mais les agences organisant les expéditions sont bien démunies. Les produits frais qui devaient être acheminés jusqu’au camp il y a dix jours sont en passe d’être bons à jeter à la poubelle. Désormais plusieurs compagnies semblent en mesure de faire voler leurs hélicoptères mais c’est le mauvais temps qui pourrait bien clouer les appareils au sol.

Illustration Manaslu basecamp © Arnold Coster

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

2 réflexions sur « Faute d’hélicoptères, le Manaslu coupé du monde »

    1. 🙂 et oui, les expéditions sont un véritable business dans ces régions. Historiquement dominé par des entreprises occidentales mais désormais plus équilibré, avec des structures locales qui prennent une part du gâteau. Au début des expéditions, ce sont des centaines de porteurs qui transportaient sur leur dos les vivres et le matériel des alpinistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *