Deux Russes fartent leurs skis au pied de l’Annapurna

Les Russes Vitaly Lazo et Anton Pugovkin se sont lancés dans un projet extrême. Baptisé « Freeride in the Death Zone », il consiste à descendre à ski plusieurs sommets himalayens, après les avoir gravi sans oxygène. Et pas des moindres. Manaslu, Annapurna, Nanga Parbat, Everest et K2 ! Une aventure qui n’est pas sans rappeler celle du Polonais Andrzej Bargiel, qui descendait cet été le K2 à ski.

En septembre dernier, les deux compères réalisaient la première partie de leur projet en descendant le Manaslu et ses 8.156 mètres. C’est cette aventure qu’ils racontent dans ce petit film (sous-titres anglais disponibles pour les non-russophones).

Skier l’Annapurna

En ce début septembre, ils sont en route pour l’Annapurna. Un sommet coriace, gravi pour la première fois par des Français en 1950 et skié pour la première fois par des Français. C’était en 1979, un certain Yves Morin arrivait au sommet avant de se lancer dans la descente à ski. Il n’est malheureusement pas arrivé au bout vivant mais aurait skié la majeure partie de la face (il est mort d’épuisement dans un passage où il s’était retrouvé coincé vers 6.500m). Plus récemment, des Slovènes ont retenté cette descente magistrale et l’ont réussie. C’était en 1995. Depuis, personne n’a essayé avec succès cette délicate piste de ski…

Si tout se passe comme prévu, Pugovkin et Lazo devraient enchaîner la saison suivante avec le Nanga Parbat. Viendra ensuite le tour de l’Everest, avant de terminer leur projet par le K2.

Illustration Skier l’Annapurna © Anton Pugovkin FB

Deux Russes fartent leurs skis au pied de l’Annapurna
4.7 (93.33%) 3 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here