Cho Oyu

Himalaya Automne 2018 : Baston au Manaslu et Caroline Gleich est de retour

Alors que des alpinistes chinois font du grabuge au camp de base du Manaslu, les quelques 200 grimpeurs étrangers présents sur les lieux peaufinent leur acclimatation. Si la météo se maintient, ils pourraient tenter un assaut vers le sommet cette semaine. Ailleurs, c’est soit très calme (comme au Dhaulagiri), soit beaucoup plus mouvementé (comme sur le Cho Oyu).

Baston au camp 2 du Manaslu

Deux anciens collègues chinois se sont retrouvés au camp 2 du Manaslu, ils faisaient partie de deux expéditions différentes. Ils ont commencé à parler de leurs business respectifs et le ton est monté. Résultat, ils en sont venus aux mains, ou plutôt aux crampons. Et les pointes acérés de crampons himalayens peuvent vite faire des dégâts. Résultat, l’un des deux hommes a été évacué en direction d’un hôpital de Katmandou, oubliant ses rêves de sommet. Il souffre de blessures à la poitrine. Le second, celui qui manie les crampons, a disparu. « Il a fui le camp » expliquait des officiels à l’Himalayan Times ! Bonne ambiance.

Soria et les équipes au Dhaulagiri patientent

Les jours qui viennent de s’écouler n’ont pas permis beaucoup de progrès sur les pentes du Dhaulagiri. Plusieurs journées de neige se sont enchaînées. Des heures d’avalanches ont ensuite pris le relais. Les jours qui viennent ne seront pas beaucoup plus cléments. Les températures se réchauffant, c’est la pluie qui pourrait faire son arrivée du camp de base et encore de la neige plus haut sur la montagne. Comme toujours, Carlos Soria garde le moral : « on a encore du temps, ça va s’améliorer ! ». Ci-dessous, des images que son équipe a filmées il y a quelques heures.

Lire aussi : automne 2018, un sherpa disparu au Dhaulagiri

Caroline Gleich retente sa chance

Il y a quelques jours, la skieuse américaine qui tente l’ascension du Cho Oyu avait fait demi-tour. En cause, une attaque carabinée du mal des montagnes. Elle avait dû redescendre plus bas que le camp de base. Dès le début du mois et son arrivée en altitude, Caroline Gleich se sentait mal : « je ne me sens pas bien, j’ai des nausées, j’ai mal à la tête, je tousse de plus en plus… ». Le repos à près de 5.000m n’était pas suffisant. Après quelques jours dans la vallée, elle est de retour dans la course ! En fin de semaine dernière, elle était au camp 1 à près de 6.400 mètres et se sentait en pleine forme !

Lire aussi : Caroline Gleich, la skieuse star d’Instagram

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Caroline Gleich (@carolinegleich) le

Illustration Cho Oyu © Mark Horrell 

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *