Expéditions hivernales 2019 : Txikon dans la Kinshofer, les Russes sous la Pyramide noire

Alors que la fin de l’hiver approche à grands pas, le temps est relativement clément aujourd’hui sur le Nord Pakistan. Au Nanga Parbat, Alex Txikon s’est aventuré sur une nouvelle voie. Pendant que l’expédition russo-kazakho-kirghize au K2 continue de monter.

Nanga Parbat : voie Kinshofer !

Après de premières recherches menées hier sur l’Eperon Mummery, Alex Txikon et son équipe se sont rabattus ce matin sur la voie Kinshofer. Cet itinéraire, dans lequel subsistent généralement des cordes fixes des saisons précédentes, aurait pu servir d’échappatoire pour les deux alpinistes disparus. Malgré le recours aux drones, les sauveteurs n’ont trouvé aucune trace de Daniele Nardi et Tom Ballard. Ils sont de retour au camp de base.

La fin de cette aventure est doucement en train de s’écrire. Difficile de ne pas savoir ce qui s’est passé. L’histoire de l’alpinisme ne compte plus les disparitions brutales non élucidées. Dans notre monde hyper-connecté, on a du mal à croire que l’on ne puisse pas savoir où sont passés deux grimpeurs. Seule la montagne sait ce qui s’est réellement produit. Le 26 janvier 2006, au Makalu, quand le Français Jean-Christophe Lafaille a raccroché son téléphone : il s’est lancé dans son attaque au sommet. On ne sait pas ce qui s’est passé ensuite. On ne l’a jamais retrouvé.

Disparu brutalement, Lafaille avait sa petite histoire avec le Nanga Parbat. Il y avait ouvert une nouvelle voie en 2003. La fameuse « Tom et Martina ». Du nom de son fils, Tom, et de la fille de Simone Moro, Martina. Moro était son partenaire de grimpe cette saison là.  

Cette année, Tom est Tom Ballard. Cet alpiniste Britannique dont les gênes étaient programmés pour grimper. Sa mère, Alison Hargreaves, était une himalayiste reconnue. Elle est disparue dans une tempête au K2 alors que Tom n’avait que 6 ans. Spécialisé dans les ascensions en solo, il avait accepté la proposition de Daniele Nardi de grimper à deux. Ces deux grimpeurs émérites commençaient alors leur dernière expédition, sur ce dangereux colosse : le Nanga Parbat.

K2 : on grimpe encore !

Ce matin, les Russes ont quitté leur camp de fortune à 7.000 mètres pour continuer leur ascension. Ils vont donc vite se retrouver face à la Pyramide Noire. Une difficulté qu’ils ont déjà franchie il y a quelques semaines. A l’issue de ce passage, un nouveau camp pourrait être ouvert, mais rien n’est encore fait !

MISE A JOUR 06/03/19 – 10h20 : La pyramide noire est passée !
MISE A JOUR 06/03/19 – 16h : Ils ont installé leur Camp 3 à 7.400m.

Illustration © Pak Aviation Army

Expéditions hivernales 2019 : Txikon dans la Kinshofer, les Russes sous la Pyramide noire
4.4 (88.89%) 9 vote[s]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here