montagne altitude default

Expéditions Printemps 2019 : des alpinistes sur les traces de Jerzy Kukuczka !

Pendant que Horia Colibasanu s’approche du camp de base du Dhaulagiri, le Coréen Sung-Taek Hong arrive au camp de base Everest-Lhotse. Sur le chemin, un drôle de rappel de l’Histoire les attendait. Et quelques nouvelles des autres expéditions en cours !

Première étape vers le Dhaulagiri pour Colibasanu

Horia Colibasanu est arrivé cette semaine au camp de base de l’Annapurna, au terme de quelques 6 jours de marche. Il a pris un peu de repos avant de continuer vers le camp de base du Dhaulagiri, son objectif. Encore quelques jours avant de retrouver le reste de son équipe : Peter Hamor et Marius Gane. Ils prévoient d’être au camp de base le 16 avril prochain. A son arrivée au camp de l’Annapurna, le Roumain a découvert une zone ravagée par une avalanche. Heureusement sans gravité, la coulée de neige avait emportée les tentes et une partie des lodges.

Sung-Taek Hong arrive au camp de base !

Aujourd’hui, le Sud-Coréen Sung-Taek Hong et son équipe arrivent au camp de base de l’Everest. C’est également le camp de base du Lhotse, une partie de l’ascension de ces deux montagnes étant commune. Dès lors l’acclimatation pour sa 6ème tentative en Face Sud du Lhotse pourra commencer. Objectif, faire mieux qu’en 2017 où il avait atteint l’altitude de 8.300 mètres. A l’entrée de Chukkung, l’expédition du Coréen s’est arrêtée quelques minutes sur une stèle dédiée à trois grimpeurs disparus dans la région en face sud du Lhotse. L’un d’eux, Jerzy Kukuczka, l’un des plus grands himalayistes de tous les temps, est morts à deux doigts de réussir cette ascension. C’était il y a 30 ans, en 1989.

En bref…

A l’Annapurna, l’équipe de sherpas accompagnée par Nirma Purja travaille à équiper la voie jusqu’au camp 4. Le camp 3, situé à 6.300 mètres est déjà accessible. Dans le même temps, le Français Thomas Dutheil est au Népal. Le pompier du Cotentin est arrivé à Katmandou après une escale à Oman. Encore quelques jours avant que les choses sérieuses ne commencent ! Enfin, c’est demain que s’envolera le catalan Sergi Mingote de l’aéroport de Barcelone. Avant d’aller grimper l’Everest et le Lhotse, il accompagnera un groupe de 9 jeunes, déficients mentaux, sur une bonne partie du trek de la vallée de l’Everest. Pour lui le message porté par ce projet est clair : « les limites sont seulement dans nos têtes ! ».

Illustration © Uta Ibrahimi

3.9/5 - (8 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.