Voici comment on skie sur une montagne de 8.000 mètres !

Il y a quelques heures, l’Italienne Cristina Piolini annonçait qu’elle venait de terminer sa descente du Manaslu en ski. Une descente réservée aux skieurs aguerris surtout si on ne compte pas déchausser les spatules du sommet au camp de base. Sur ces images, on découvre un bout de la descente de l’an dernier par un autre skieur, qui n’avait pas réalisé le parcours intégral, mais pas loin. Il s’agit de Matthew Randall, un militaire américain, qui grimpe sur de hauts sommets pour lever des fonds pour une ONG de soutien aux vétérans « Climbing for Casualties ».

D’autres l’ont fait aussi…

Une petite vingtaine de skieurs ont déjà descendu le Manaslu. Le point de départ est généralement situé quelques dizaines de mètres sous le sommet. La plupart des skieurs du Manaslu ont été contraints de déchausser les skis entre 7.400 et 7.300 mètres, une zone plus délicate que les autres. En fonction des conditions, il est parfois possible de skier jusqu’au camp de base, à environ 5.000 mètres. Sur les images, Matt Randall a terminé sa descente aux alentours de 5.500 mètres. Le glacier était alors trop crevassé pour continuer à le skier sereinement.

C’est probablement au Suisse Sylvain Saudan que l’on doit la première descente d’un 8.000 du sommet à la base. C’était en 1982, sur le Gasherbrum I. Trois ans plus tôt, le Français Yves Morin skiait l’Annapurna depuis le sommet mais perdait la vie vers 6.600 mètres. Plus récemment, c’est le Polonais Andrzej Bargiel qui descendait en intégralité le K2 !

Illustration © Climbing for Casuatties

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here