k2 porteurs

Au K2, ces invisibles porteurs pourtant indispensables !

Au pied du K2, des centaines de porteurs survivent en vendant leurs services aux expéditions d’alpinistes. Souvent ignorés par la médiatisation de ces aventures en altitude, ces hommes sont pourtant indispensables à leur réussite. Si certains grimpeurs occidentaux leur rendent parfois hommage, on sait peu de choses sur leur quotidien.

Le film « K2 and the invisible footmen » raconte l’histoire de ces porteurs invisibles. « On porte au minimum 25 kg » explique l’un d’eux, « on transpire beaucoup et du coup on se déshydrate très vite ». Il ajoute surtout « ceux qui ne font pas attention à nous, ils nous font porter jusqu’à 35 kg ! »

K2 ans the invisible footmen

« On vient là chaque année, on n’a pas vraiment le choix (…) mais ce n’est pas sans danger de travailler ici et ce n’est pas facile du tout. Une personne moyenne meurt à 60 ans, mais avec ce travail, il va mourir dans la trentaine ou la quarantaine » raconte un porteur. Payés entre 5 et 7 dollars (de 4,40 à 6,20 Euros environ) pour chaque journée de portage, ils sont parfois des centaines à avancer sur les rives du Glacier du Baltoro. Ces maigres salaires sont bien souvent les seuls revenus de l’année. Quand la saison des expéditions et des treks se termine, l’hiver approche et la neige et le froid paralysent tout. Ils retrouvent alors leurs villages et leurs familles.

Un film de 54 minutes signé Iara Lee, en anglais. La plupart des images datent de 2014 mais le film est depuis peu disponible gratuitement. La réalisatrice est brésilienne, d’origine coréenne.

Illustration © Cultures of Resistance Films

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *