montagne altitude default

Expéditions Printemps 2019 : en route pour le sommet à l’Annapurna !

La triste actualité dans les Rocheuses ne nous fait pas perdre de vue les expéditions dans l’Himalaya. Alors qu’au Dhaulagiri Horia Colibasanu se prépare à attaquer l’ascension, et que Berg et Bielecki progressent au Langtang Lirung, les phases d’acclimatation continuent sur la plupart des sommets de du Népal.  Mais c’est du côté de l’Annapurna que tout s’accélère.

Gros plan sur l’Annapurna !

Il y a quelques jours, Sophie Lavaud rentrait au camp de base. Ainsi se terminait sa deuxième rotation sur la montagne. Avec deux nuits passées au Camp 2 (presque 5.500m). La prochaine rotation devrait permettre de passer un peu de temps au camp 3, désormais accessible grâce au travail de Nims Dai dont l’équipe fait « un travail formidable » explique la grimpeuse suisse.

Depuis ce matin, Nims Dai (Nirmal Purja) et son équipe sont partis pour leur rotation finale. Objectif, le sommet. C’est sa quatrième rotation « il y a beaucoup de neige mais le vent est ok. Je sens que l’on peut y arriver, si nous faisons un bon travail d’équipe. » explique-t-il. « Mener une équipe de fixeurs sur la montagne la plus dangereuse de tous les 8.000 n’est pas de la rigolade. Il y a une partie des risques ici que l’on ne peut pas éviter. La seule manière d’éviter ces risques, c’est de ne pas grimper. ». Dans quelques jours, Nims Dai pourrait être le premier grimpeur de la saison au sommet de l’Annapurna.

Sur ces images, on a une petite idée de ce à quoi ressemble le travail de ces hommes qui ouvrent la voie sur l’Annapurna…

En bref…

En face sud du Lhotse, l’acclimatation continue. Une partie de l’équipe du Sud-Coréen Sung-Taek Hong est redescendu au camp de base, et même plus bas jusqu’à Chukung histoire de reposer les organismes.  Sur le versant Nord de l’Everest, le photographe Keith Ladzinski qui accompagne Cory Richards, continue de partager de magnifiques clichés :

De l’autre côté de l’Everest, sur le versant népalais, Kirstie Ennis s’entraine et se motive : « Rob et Christopher sont persuadés que je serai plus rapide que la moitié des grimpeurs que l’on trouve au camp de base, ça fait plaisir à entendre ». Un peu plus bas dans la vallée, le pompier français Thomas Dutheil monte. Chaque heure qui passe, il approche un peu plus du camp de base. Aujourd’hui, il a atteint les 4.000 mètres d’altitude et enfin « les premières vues sur l’Everest et l’Ama Dablam » !

A Lukla, on retrouve l’espagnol Sergi Mingote. Après être arrivé à Namche Bazar avec son expédition « inclusive » (il accompagnait un groupe de déficients mentaux), il est de retour au point d’entrée de la vallée pour attaquer la deuxième phase de son expédition. Son groupe est reparti, désormais place à l’ascension du Lhotse et de l’Everest.

Illustration © Nims Dai – Project Possible

4.3/5 - (7 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.