Expéditions Printemps 2019 : la Face Sud du Lhotse toujours imprenable pour Hong !

C’était l’une des dernières expéditions de ce printemps à ne pas être terminée. La plupart des membres du groupe avaient regagné le camp de base et fait leurs bagages à la fin du mois de mai. Mais le leader, le Sud-Coréen Sung-Taek Hong était resté dans la voie, avec quelques sherpas. Il tenait, plus que tous les autres, à mener cette sixième tentative au bout. Mais la montagne a été plus forte et le sommet a résisté, encore. Aucun alpiniste n’a jamais réussi à venir à bout de cette face Sud de la quatrième montagne de la planète par la voie choisie par Hong. C’est dans cette voie que la légende polonaise Jerzy Kukuczka a mortellement chuté en 1989. La corde qui l’assurait, possiblement de piètre qualité, s’était rompue.

Lire aussi : En 2015, Sung-Taek Hong était déjà en face sud du Lhotse

Sung-Taek Hong pourrait avoir dépassé les 8.000m, mais la plupart des membres de l’expédition ne sont arrivés qu’à l’altitude de 7.700m. Les mauvaises conditions météo semblent être à l’origine du demi-tour final du Sud-Coréen. Reviendra-t-il pour une septième tentative ?

« La voie la plus difficile »

« ce n’était pas facile du tout, je le sais, c’était la plus belle et la plus difficile voie que je n’ai jamais gravie » explique Uta Ibrahimi, membre de l’expédition, à propos de cette face sud du Lhotse. Les images ci-dessous ont été tournées entre les Camps 1 et 2, aux environs de 7.000m d’altitude.

Le Lhotse culmine à 8.516 mètres à la frontière entre Népal et Chine (Tibet). De nombreux alpinistes l’ont gravi ce printemps, mais par la voie normale (en partie commune avec celle de l’Everest). Notamment : Ali Sadpara ou Sergi Mingote. La première ascension date de 1956. En 1996, la Française Chantal Mauduit devenait la première femme à gravir cette montagne.

Illustration Face Sud du Lhotse © Uta Ibrahimi

Expéditions Printemps 2019 : la Face Sud du Lhotse toujours imprenable pour Hong !
4.5 (90%) 10 vote[s]

2 Commentaires

    • C’est exact. En revanche, la voie choisie par Hong sur cette face sud n’a jamais été gravie. Le Coréen tentait également une ascension sans oxygène supplémentaire. En 1990, les Russes ont utilisé de l’ox à plusieurs reprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here