montagne altitude default

Expéditions Eté 2019 : loin des 8.000, l’aventure continue !

Le K2, le Nanga Parbat… la saison des expéditions estivales n’est pas seulement faite d’aventures à plus de 8.000m. Sur des sommets plus bas, il se passe pas mal de choses. A l’instar des alpinistes qui s’aventurent dans l’Hindukush ou des grimpeurs qui tentent leur chance dans le Garhwal (Inde). Déjà il y a quelques semaines, Adam Bielecki se réjouissait de la tranquillité qui régnait sur le Langtang Lirung, un sommet de 7.227m.

Nanda Devi Est : les Polonais prêt à en découdre !

L’avalanche qui avait emporté 8 alpinistes il y a quelques jours sur les pentes de la Nanda Davi nous aurait presque fait oublier qu’ils n’étaient pas seuls. Car cette montagne du Garhwal si peu fréquentée accueille également une expédition polonaise cette saison. Ce groupe, arrivé au camp de base au début du mois de juin, célèbre le 80ème anniversaire de la toute première ascension de la Nanda Devi Est, en 1939. Cette ouverture était – évidemment – l’œuvre d’une expédition polonaise ! D’après les informations confiées par l’équipe à Dreamwanderlust, l’équipe aurait terminé son acclimatation en début de semaine. Et la voie est ouverte et équipée jusqu’au camp 2. En d’autres termes, ils sont prêts pour lancer leur attaque au sommet. Seul problème : la météo. Les prévisions étaient médiocres jusqu’à aujourd’hui et devraient s’améliorer dans le courant de la semaine. On peut donc tabler sur une première tentative au sommet dans les prochains jours. La Nanda Devi Est culmine à 7.434 mètres et est considérée comme une montagne très difficile.

Deux alpinistes asiatiques disparus autour du Glacier Liligo

Ka Kit Ng et Li Haoxin n’ont pas donné de nouvelles à leur camp de base depuis vendredi dernier. Ils devaient être de retour lundi et ne sont jamais arrivés. L’équipe au camp de base a donc donné l’alerte. Le duo cherchait à atteindre le sommet d’une montagne culminant à 6.400m à proximité des Tours de Trango (Région du Baltoro, Pakistan). Un premier vol de reconnaissance a été mené par les hélicoptères de l’armée pakistanaise hier, sans succès. La très faible visibilité a obligé les militaires à faire demi-tour après une quarantaine de minutes dans la zone. Les recherches devaient reprendre aujourd’hui.

L’expédition s’était lancée dans une région très peu connue des montagnes du Pakistan. Le sommet en question ne porte pas encore de nom car n’a jamais été exploré. Pour préparer leur aventure, les grimpeurs n’avaient pas grand-chose à se mettre sous la dent : quelques photos, une image satellite. Rien de plus. Une vraie exploration.

Au Latok, au Link Sar,…

D’autres expéditions sont lancées ou ne tarderont pas d’ici début juillet. Comme Thomas Huber, Simon Gietl et Yannick Boissenot. Ils sont de retour après leur demi-tour de l’été 2018 pour une nouvelle tentative sur le Latok I (7.145m) par la face nord. Quatre autres grimpeurs s’intéressent également au Link Sar (7.041m) par sa face est. Simon Messner et ses compères (Sieberer et Brugger) devraient s’intéresser à la Tour de Mustagh (7.276m).    

Illustration  © DR

4.4/5 - (7 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.