Francesco Cassardo

Francesco Cassardo héliporté dans un état grave (Gasherbrum VII)

MISE A JOUR 22/07/19 à 15h : Cassardo souffre d’un bras cassé et de gelures aux mains et au visage.

Un Italien blessé lors de la tentative d’ascension du Gasherbrum VII a pu être secouru ce matin à l’aube. Deux hélicoptères de l’armée pakistanaise ont ainsi pu l’atteindre et le transporter en urgence jusqu’à l’hôpital militaire de Skardu. Rappel des faits.

Samedi, Cala Cimenti et son compatriote Francesco Cassardo parvenaient au sommet du Gasherbrum VII, un presque 7.000 du massif des Gasherbrum. Une première historique qui allait vite être effacée par une chute à la descente. Une descente à skis plus compliquée que prévu. C’est Francesco Cassardo qui est tombé, se blessant à la jambe et au niveau du cou. L’équipe du camp de base a tout de suite alerté les secours mais il était trop tard. L’hélicoptère ne pouvaient voler jusque là, la fin de journée approchant. Alors que les deux hommes se préparaient à passer la nuit dans la montagne, la solidarité des grimpeurs s’est mise en route. Déjà Marco Confortola était prêt à rejoindre les deux alpinistes en détresse. Dans le même temps, Cimenti rejoignait le Camp 1 pour récupérer du matériel de bivouac.

Une première nuit à 6.300 mètres

Immobilisé vers 6.300 mètres, Cassardo « ne peut pas être déplacé à pied, nous devons attendre l’hélicoptère » expliquait Cimenti sur le moment. Avec des médecins par téléphone, Cala Cimenti a tout fait pour que la nuit se passe au mieux. Au petit matin, le blessé était considéré dans un état « grave mais stable ». Dimanche matin, l’hélicoptère tardait à venir, une autre opération de secours étant en cours sur le K2. La famille du blessé, aux côtés de l’Ambassade italienne au Pakistan ont tout fait pour accélérer les choses et ont eu le sentiment, maintes fois évoqué, que la bureaucratie prenait le pas sur l’efficacité. « J’ai l’impression d’être en plein cauchemar et de ne pas trouver la sortie » expliquait Marco Confortola qui participait aux secours depuis le camp de base. Heureusement, d’autres grimpeurs étaient dans la région…

Une seconde nuit à 5.900 mètres

Les alpinistes Don Bowie et Denis Urubko, qui étaient au camp de base des Gasherbrum ont pris le chemin du Gashebrum VII pour prêter main forte à Cimenti. Ils sont arrivés sur place dimanche en cours de journée bien décidés à tirer Cassardo d’affaire. « Puisque l’hélicoptère n’arrive pas, nous avons décidé de l’emmener à pied ». Ils commençaient à construire une luge pour faire glisser le blessé vers le bas quand deux autres grimpeurs les ont rejoints. Avec les Polonais Janusz Adamski et Jaroslaw Zdanowicz, c’étaient désormais 5 alpinistes de très haut niveau qui étaient réunis autour de Francesco Cassardo. En quelques heures, ils sont ainsi parvenus à descendre Cassardo jusqu’au Camp 1, à environ 5.900 mètres. A l’abri pour une nouvelle nuit d’attente.

Ce matin, à l’aube, les hélicoptères pakistanais ont pu atteindre le camp 1 et récupérer le blessé. Il a été emmené à l’hôpital pendant que les secouristes descendaient à pied.   

Lire aussi : Cet été, Cala Cimenti skiera le Nanga Parbat !

Illustration Cimenti et Cassardo en 2018  © Cala Cimenti

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *