Lotta Hintsa, le mannequin finlandais qui gravissait les montagnes

A 31 ans, Lotta Hintsa est une star en Finlande. Cette fille de médecin est devenue célèbre en Scandinavie en 2013 quand elle a été élue Miss Finlande. Depuis, elle enchaîne les podiums et les plateaux télé. Il y a quelques mois, elle participait même à la version finlandaise de Danse avec les Stars. On pouvait aussi la voir dans Survivors, une émission où les participants doivent survivre dans les pires conditions. Cette « people » était mariée jusqu’en début d’année à un hockeyeur célèbre dans les pays nordiques. Mais Lotta est surtout une alpiniste ! « Je suis obsédée par la grimpe (…) ce sont des voyages pour moi-même, ce n’est pas seulement très physique, c’est aussi spirituel », expliquait-elle dans une interview à Menaiset (en finnois). Ci-dessous, au Gasherbrum II.

Quand elle parvient au sommet d’une montagne, le mannequin « comprend qu’elle est toute petite ». Avec son ex-mari, elle avait débuté sur le Kilimandjaro, puis le Grand Paradis, le Mont Blanc et même l’Aconcagua… mais son objectif est pour le printemps prochain. En avril 2020, elle souhaiterait gravir l’Everest. Un projet qu’elle sait très « exigeant ». Peut-être que ça attendra encore quelques années, le temps de gagner en expérience à 8.000 mètres. Pour s’y préparer, elle ne faiblit pas. Au printemps, elle était au pied de l’Annapurna et  cet été au Pakistan sur son premier 8.000, le Gasherbrum II, aux côtés du Canadien Don Bowie. Il y a quelques jours, elle ratait une fenêtre météo pour laisser son compagnon de cordée sauver un alpiniste en détresse. Là-dessus, elle est implacable : « aucune montagne ne passera avant une vie humaine ». Sur le Gasherbrum, elle n’est pas certaines d’atteindre le sommet mais qu’importe, elle tente l’escalade sans oxygène supplémentaire.

Don Bowie ne la croyait pas capable, et pourtant…

Lotta est à son aise sur les podiums et sur les glaciers. « Je suis aussi à l’aise dans les deux rôles, je ne vois pas pourquoi les gens devraient être compartimentés selon une seule et unique image. Si je brise quelques préjugés, tant mieux ! » affirmait-elle dans une autre interview (en finnois). Au départ, Don Bowie était sceptique mais son expérience avec Lotta sur l’Aconcagua l’a détrompé : « Elle a prouvé que tous mes préjugés étaient faux ». Car avant d’accepter, Bowie avait jeté un coup d’œil au compte Instagram de la Finlandaise… Ci-dessous, à l’Aconcagua.

Sa soif d’aventure et son envie de montagne, elle la tient de son père. Quand il l’emmène en mission à Ethiopie, elle n’a que 8 ans mais découvre le Kilimandjaro depuis le hublot de l’avion. Elle sait déjà qu’elle ira au sommet. Des ascensions qui se feront finalement sans son père, emporté par un cancer en 2016.

Illustration  © Instagram Lotta Hintsa

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here