Expéditions Automne 2019 : Sergi Mingote et son défi des 1.000 jours !

Alors que le Manaslu change de physionomie à mesure que les expéditions affluent, des projets ambitieux sont en train d’avancer du côté du Dhaulagiri. Entre Soria, Lavaud et Mingote, on ne sait plus trop qui a vaincu le plus de 8.000 !

Cordes fixes au Camp 3 sur le Manaslu

Les Sherpas de Seven Summit Treks ont atteint hier le camp 3, à 6.800 mètres. Les cinq hommes ont ainsi littéralement relié le camp de base au camp 3 ; il faut dire que les premiers grimpeurs commencent à arriver au camp de base. A lui seul, l’opérateur Seven Summit Treks compte 65 clients cette saison, et près de 100 employés (guides, cuisiniers…) au camp de base du Manaslu. Les chiffres du Département du Tourisme népalais publiés hier totalisaient près de 240 grimpeurs répartis sur 24 expéditions différentes. Comme à l’automne dernier, le Manaslu promet d’être bien peuplé !

Ci-dessous, Stefi Troguet, déjà arrivée à Samagaun : point de départ vers le camp de base.

Soria continue son acclimatation

Carlos Soria s’acclimate dans la vallée du Khumbu. Il y a quelques jours, il s’attaquait à l’ascension du Chukung Ri, 5.550m. « Nous sommes en forme et le courage est là, le Dhaulagiri est de plus en plus proche ! ». Pour sa dixième tentative, l’Espagnol de 80 ans est plus motivé que jamais. Le Dhaulagiri serait le 13ème sommet de plus de 8.000m qu’il réussit à gravir.

Au détour d’un sentier dans la vallée de l’Everest, Soria a croisé un compatriote : le Catalan Kilian Jornet. Ce dernier est dans le coin pour une ascension de du Lhotse et peut-être un petit quelque chose sur l’Everest.

Sophie Lavaud quitte Katmandou

La franco-suisse Sophie Lavaud devrait quitter la capitale népalaise sous peu à destination de Pokhara. Après plusieurs jours de rencontres, de briefing et de cérémonies, « il est temps de se mettre en marche » ! Cet automne, Sophie est au Népal pour une nouvelle tentative sur le Dhaulagiri. Si elle réussit à le gravir, il s’agira de son 12ème sommet de plus de 8.000 mètres… et il n’en existe que 14 !  

Au Dhaulagiri, en plus de Carlos Soria, Sophie devrait croiser la route du Brésilien Moeses Fiamoncini mais aussi de l’Espagnol Sergi Mingote. Ce dernier a récemment dévoilé ses plans pour les années à venir. Il s’est donné 1.000 jours pour gravir tous les 8.000 de la planète sans oxygène. Un peu moins de 3 ans et un chronomètre qui a déjà démarré, en juillet 2018. Avec déjà 6 sommets réussis, Mingote continue son challenge. Après le Dhaulagiri cet automne, on devrait le retrouver à l’Annapurna au début du printemps prochain, puis suivront d’autres sommets avant de clôturer son projet par l’Everest le printemps suivant. Un projet qui n’est pas sans rappeler celui de Nims Dai, la nuance de taille étant l’utilisation de l’oxygène. « grimper sans oxygène supplémentaire est essentiel pour ce projet » a-t-il expliqué à Explorersweb. .

Illustration © Sergi Mingote

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here