Chukima Go

Depuis l’Espagne, Alex Txikon aide des grimpeurs en détresse au Népal !

C’est l’alpiniste basque Alex Txikon lui-même qui a révélé son implication dans cette histoire via son compte facebook ce week-end. Le basque venait d’intervenir pour prêter main forte à des grimpeurs en détresse, pourtant bien loin de lui. A plusieurs milliers de kilomètres du pays basque, David Suela et Felipe Valverde réalisaient l’ascension du Chukima Go, un 6.000 de la région du Rolwaling, au Népal.

Une chute fatale de 700 mètres

A la descente, un accident de rappel a propulsé Valverde dans une chute fatale de quelques 700 mètres.  Deux autres grimpeurs en contact avec les premiers ont pris les affaires en main pour venir en aide à David Suela, désormais coincé sur la montagne. Seul. D’après ExWeb, ils ont alors contacté Txikon pour qu’il puisse coordonner les secours. Ce dernier souligne à quel point les assurances mettent trop de temps à se mobiliser quand la survie d’une personne se compte en heures parfois en minutes.

Un secours héliporté a malgré tout pu être mené ce lundi, permettant de tirer d’affaire Suela et de récupérer le corps de Valverde. La machine ne pouvant se poser, Suela a dû être arraché à la montagne au bout d’un long câble. Txikon souligne que ce sauvetage a été réalisé « malgré une mauvaise météo » et on peut lire entre les lignes que l’intervention des hélicoptères n’a probablement pas été payée par les assurances.

Une ascension sans permis ?

En attendant, non content d’avoir perdu un compagnon de cordée, Suela doit désormais faire face à des complications juridiques. Il semble que leur ascension se soit faite sans aucun permis valide. Son passeport lui a donc été retiré par les autorités népalaises, le temps que l’enquête tire cette histoire au clair.

Lire aussi : Retrouvez Alex Txikon cet hiver en Antarctique !

Illustration © Alex Txikon

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

2 réflexions sur « Depuis l’Espagne, Alex Txikon aide des grimpeurs en détresse au Népal ! »

  1. C’est une question qui vaudrait bien un article.
    Qu’en est-il des assurances quand on grimpe en France, en Himalaya ou en Amérique du Sud ?
    Si un hélicoptère est requis, qui paye les frais ?
    Le financement participatif est-il la seule option ?
    Existe-t-il un fond où chaque grimpeur cotise et dont-il pourrait bénéficier en cas de coup dur ?

    1. Le fonctionnement est différent dans chaque pays. De la France où tout ou partie des secours est pris en charge par la collectivité aux autres pays des Alpes où la facture peut vite être salée. Sur un sommet frontalier, mieux vaut (financièrement) être pris en charge côté français… Dans les pays de l’Arc himalayen, les assurances sont clairement incontournables et tous les assureurs ne proposent pas de couvrir ce type de risques. Il est parfois même indispensable de prépayer les éventuels secours et la facture se chiffre vite en dizaines de milliers de dollars… Les grosses expéditions allouent un budget significatif à cet aspect.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *