Alex Txikon délaisse le K2 pour une exploration en Antarctique !

Dans une interview pour le média italien Montagna.tv donnée en marge du Festival de Montagne de Ladek, Alex Txikon revient sur ses projets. Après sa tentative l’hiver dernier au K2, ses essais à l’Everest (toujours en hiver) et sa victoire au Nanga Parbat en 2016, le Basque s’impose comme l’un des himalayistes hivernaux à l’expérience grandissante. Les Simone Moro et autres experts polonais sont à sa portée. On s’attendait donc à un nouveau projet pour cet hiver, un retour au K2 ? un autre 8.000 ?

Pas de course au K2 !

On savait qu’après les difficultés rencontrées avec l’équipe russe l’hiver dernier au K2, Alex Txikon préférait passer son tour sur la seconde montagne de la planète. Du moins pour cette saison. « On parle du K2 comme d’une compétition (…) je suis pour une autre philosophie » explique-t-il.

Un hiver plus estival…

Cet hiver, Txikon partira donc en expédition dans la péninsule Antarctique, bien loin de l’Himalaya ou du Karakoram. De début décembre à début janvier, ce sera la belle saison dans l’Hémisphère Sud et l’alpiniste basque pourra profiter du jour permanent et de températures relativement clémentes. « J’aimerais poursuivre les travaux d’exploration commencés il y a treize ans » détaille-t-il. En 2006, il avait notamment gravi trois sommets : le Mont Scott pour se mettre en jambes, une nouvelle voie sur le Mont Shackleton et enfin la découverte d’un sommet jamais gravi !

L’hiver dernier, une expédition américaine avait passé une partie de l’été austral en Antarctique, ils en avaient ramené des images extraordinaires. On comptait dans ses rangs Alex Honnold, Conrad Anker ou encore Jimmy Chin !  

Illustration © Alex Txikon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here