Miss Finlande tremble à l’idée de son expédition hivernale au Broadpeak

Depuis l’an dernier, nous suivons les pérégrinations de Lotta Hintsa, Miss Finlande 2013, convertie à l’alpinisme de haut niveau. Bien que toujours mannequin, la Finlandaise passe le plus clair de son temps à s’entraîner et à parcourir le monde pour gravir des montagnes. Entre deux séances photos et deux entraînements intensifs, elle parle enfin de son expédition au Broadpeak. « Je suis tellement excitée à l’idée de partir pour le Broadpeak ! Je dois être honnête, il y a beaucoup de sujets qui me font trembler mais cette expédition m’intimide dans le bon sens du terme. Ça va être hyper dur là-bas. Je n’y vais pas en partant du principe que je vais gravir la montagne, mais plutôt que je vais atteindre le camp de base sans me geler des orteils » explique-t-elle, humble face à ce qui l’attend.

Une base-camp manager de choix pour le K2

S’il est possible qu’elle tente l’ascension du Broadpeak (8.047m), pas de doute sur le K2, elle regardera de loin. « Ce sera un grand honneur pour moi de gérer la logistique du camp de base quand Don (Bowie) et Denis (Urubko), deux grimpeurs que j’admire énormément, affronteront le K2 ».

Une météo très instable

Camarade d’expédition de Lotta Hintsa (et compagnon), le Canadien Don Bowie rappelait dans un post récent les conditions de l’hiver au Karakoram. Il citait des vents à 180 km/h, des rafales à 220 km/h. Des températures au sommet qui ne bougent pas des -40°C

Le groupe devrait arriver au Pakistan le 12 décembre prochain.

Illustration © Lotta Hintsa IG

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here