montagne altitude default

Expés Hiver 2019-20 : Lunger et Moro au camp de base des Gasherbrum

Alors que Moro et Lunger sont désormais au camp de base des Gasherbrum, Alex Txikon termine son périple en Antarctique, bien décidé à rapidement rejoindre le Népal. Au Broadpeak comme à l’Everest, les ascensions s’organisent. Pas de nouvelles de Mingma au K2, mais ça ne saurait tarder.

Ama Dablam, Everest : Alex Txikon de retour d’Antarctique

Le grimpeur basque est rentré d’Antarctique. Depuis les Iles Malouines, il vient de naviguer vers la péninsule antarctique, via les Iles Shetland du Sud. Après « quelques jours à grimper », il a remis le cap sur le continent sud américain, et plus exactement Puerto Williams, au Chili. Dans quelques jours, il est attendu à Katmandou pour la suite de son hiver très chargé. Il devrait mettre le cap sur l’Ama Dablam avant d’enchaîner, en Février, sur l’Everest ! Sa troisième tentative d’hivernale à l’Everest.

Gasherbrum : Tamara et Simone sont au camp de base !

Le duo du Sud Tyrol est arrivé au camp de base pour fêter le passage à la nouvelle année ! Ces jours-ci sont consacrés à l’installation avant de s’attaquer à la voie d’accès au Gasherbrum I. Tamara Lunger et Simone Moro prévoient de gravir ce 8.000 du Karakoram et si possible d’enchaîner avec son voisin tout proche, le Gasherbrum II. Ils viennent de réaliser une semaine de trek d’approche entre Askole et le camp de base. Une randonnée rendue difficile par la neige, abondante cette année sur les rives du glacier du Baltoro. La météo est très froide au camp de base, même au plus chaud de la journée le mercure ne remonte guère au-dessus de -20°C. Le soleil, lui, est timide.

Broadpeak : Lotta Hintsa sous antibiotiques !

A chacun son tour d’être malade. Don Bowie avait ouvert le bal, suivi de près par Denis Urubko. Lotta Hintsa avait résisté quasiment jusqu’à la fin du trek d’approche. Elle a fini par tomber malade à quelques jours du camp de base. Quelques jours seulement d’antibiotiques ont eu raison de ce coup de froid ! « La dernière partie de l’approche jusqu’au camp de base était horrible, la maladie était accompagnée d’un -35°C ! Mais j’y suis arrivée ! » raconte-t-elle.

Everest : Jost Kobusch, doucement.

S’il semble se reposer au camp de base aujourd’hui, l’Allemand Jost Kobusch était encore dans la voie vers le Lho la hier dans la journée. Une progression toujours difficile à en croire son tracker. La météo annonce quelques averses de neige et un peu de vent. On attend des nouvelles de l’Allemand et de sa stratégie d’ascension.

Illustration © Theverticaleye

4.3/5 - (12 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.