montagne altitude default

Denali, Mt Vinson et Pôle Sud à ski : année 2020 chargée pour Valérie Orsoni !

La business-woman corse installée en Californie continue son aventure des 7 sommets en 2020. Et elle y ajoute de sacrées difficultés. A l’occasion de son expédition en Antarctique en fin d’année, Valérie Orsoni compte en effet braver les pentes du Mont Vinson, mais elle souhaite aussi atteindre le Pôle Sud à ski !

Retour au Denali

En juin dernier, elle était déjà sur le Denali. Elle l’avoue : « le projet le plus difficile que j’ai jamais fait ! ». Malade, elle parvient tout de même à atteindre le dernier camp avant le sommet. Mais la météo a raison de cette première tentative. Qu’à cela ne tienne, elle reviendra en juin prochain ! Histoire d’accrocher ce quatrième sommet à son défi des 7 sommets, elle a déjà vaincu l’Aconcagua, l’Elbrouz et le Kilimandjaro !

Pour autant, si elle est ravie d’atteindre les sommets, elle rappelle que ce n’est pas ce qui compte pour elle. « Atteindre le sommet est la nourriture de l’ego, le voyage est la nourriture de l’âme ! », le Denali l’été dernier est un bon exemple. « la montagne ne partira pas donc je peux revenir quand je veux, le principal en montagne n’est pas d’arriver en haut mais de redescendre en un bon état ».

Sommet n°5 : le Vinson

Mais cette aventure estivale au Denali, 6.190 mètres, ne devrait être qu’un échauffement pour Valérie. En fin d’année, quand l’hiver s’installera sur l’hémisphère nord, elle mettra le cap au Sud pour un défi de taille. Le Mont Vinson, plus haut sommet d’Antarctique à 4.892 mètres, ne sera que l’une de ses cibles sur le continent blanc. En effet, Valérie compte également chausser ses skis de randonnée pour rejoindre le Pôle Sud ! Un petit échauffement avant le Vinson qui reste soumis à ses éventuels sponsors… « J’ai deux objectifs selon les fonds levés » explique Valérie. « le minimum sera le LD sinon le Hercules Inlet si je lève assez ! ». Comprendre : le Last Degree (environ 110km de ski) au minimum et si son financement le permet : l’itinéraire depuis l’Hercules Inlet est presque 10 fois plus long !

Lire aussi : Spécial Femmes – les conseils matos de Valérie !

L’Expédition #WomenCan

Aujourd’hui, l’heure est à l’organisation et la préparation. Valérie cherche encore des partenaires mais est plus déterminée que jamais pour son aventure baptisée : « #WomenCan ». Un choix de nom dicté par tous les commentaires reçus quand elle a évoqué ce projet « mais c’est trop dur pour toi », « tu es une femme », « c’est un truc d’hommes », « vous êtes trop vieille »… Elle précise : « Mon objectif est de montrer aux femmes, quel que soit leur origine, leur âge, leur niveau d’études, ou leur situation personnelle, qu’elles peuvent toujours se dépasser, aller plus loin, atteindre des objectifs auxquels elles ne croyaient même plus, survivre à des situations inconfortables, et plus ! ».

Illustration Denali 2019 © V.Orsoni

4.8/5 - (32 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.