allison rosskelley

Un an après l’avalanche, Allison Rosskelley se souvient de Jess…

Un an après l’épisode tragique durant lequel trois grands alpinistes disparaissaient dans une avalanche, l’épouse de l’un d’eux se souvient. En avril 2019, Hansjörg Auer, David Lama et Jess Rosskelley réalisaient l’ascension du Howse Peak, dans l’Ouest canadien. Le 21 avril, les secours retrouvaient les trois corps sans vie dans les débris d’une coulée de neige. Allison, l’épouse de Jess Rosskelley, publie ces jours-ci sur Instagram un texte émouvant traduit ci-dessous en français. « Je veux que les gens se souviennent de lui ce mois-ci, et qu’on se souvienne de lui pour toujours », expliquait-elle à The Spokesman-Review (en anglais).              

Les mots d’Allison Rosskelley…

« Je n’oublierai jamais ce que j’ai ressenti lorsque j’ai reçu l’appel de Parcs Canada, nous alertant qu’il y avait eu une avalanche sur le Howse Peak. La vague d’émotions et d’incertitude était terrible et la douleur indescriptible. L’once d’espoir que j’avais gardée était foudroyée par la réalité accablante, par ce sort que j’étais incapable d’affronter ou d’accepter. J’ai perdu tout mon sang-froid car la vie que je connaissais et aimais si profondément m’était arrachée avec une force soudaine que l’on ne peut même pas exprimer.

Tu étais mon meilleur ami. Mon partenaire dans la vie, mon copain d’aventure, mon papa chien. Tu étais toutes les choses de ma vie, qui l’ont rendue meilleure et plus exaltante. Tu m’as appris à aimer, à vivre, à prendre soin de moi, à être forte et à rire plus fort que je ne le savais. Mais surtout, tu m’as appris à être résiliente. Pour continuer et avancer.

Croire suffisamment en moi pour savoir que je mérite une seconde chance. Tu m’as inculqué une nouvelle vision de la vie et un nouveau respect de la mort. Tu m’as forcé à parler des inconnues et des possibilités de ce qui pourrait arriver. Et tu m’as fait promettre que je serais résiliente. L’une de tes citations préférées était : « La force ne vient pas de la victoire. Vos luttes développent vos forces. Lorsque vous traversez des épreuves et décidez de ne pas vous rendre, c’est la force. »

Tu me manques et je pense à toi tous les jours. Il ne se passe pas un jour sans que je prononce ton nom ou que je me rappelle ta présence. Je raconte tes histoires quand elles me viennent à l’esprit et ne rate pas une occasion de penser à toi. Je souhaiterais tellement pouvoir vous dire que je vais bien. Que je suis forte et que je vais bien. Que je suis aimée et que je suis heureuse. Et que je vis et que je suis en bonne santé. Parce que je sais que tu serais fier de moi. J’ai réalisé qu’il y a désormais un deuxième chapitre pour moi, et j’ai choisi de plonger et de faire confiance au courant pour me conduire vers des eaux plus apaisées. Parce que c’est ce que tu aurais fait. Et tu as été avec moi à chaque étape.

Un ami m’a envoyé cette citation, et elle est si parfaitement adaptée – “Pour un esprit bien organisé, la mort n’est que la prochaine grande aventure.” On t’aimera et on se souviendra de toi pour toujours comme l’un des meilleurs alpinistes, amis, fils et maris de tous les temps.

Fortitudine Vincimus ! »


Illustration © Murray Foubister – CC BY-SA 2.0

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *