cyclone everest

Un cyclone pourrait anéantir les chances de l’expédition à l’Everest !

La seule expédition de la saison à l’Everest vise jeudi-vendredi pour parvenir au sommet. Mais c’est sans compter sur un cyclone très puissant qui pourrait venir jouer les trouble-fêtes. Le versant tibétain de l’Everest pourrait subir son passage.

Un cyclone repéré sur le Golfe du Bengale

L’activité cyclonique dans le golfe du Bengale a généralement un impact significatif sur la météo en Himalaya. Aussi les routeurs météo qui accompagnent les expéditions sont-ils très attentifs à ce qui se passe dans cette partie de l’Océan Indien. Baptisé Amphan, un cyclone tropical très puissant se dirige depuis quelques jours vers les côtes d’Inde et du Bangladesh. Classé en Catégorie 5, avec des vents dépassant les 250 km/h, il a déclenché l’évacuation de 2 millions de personnes. « Les autorités indiennes et bangladaises s’attendent à d’immenses dégâts matériels » précise La Libre. A vol d’oiseau, l’Everest est à plus de 700 kilomètres du point d’entrée du cyclone sur le continent. Une distance qui va permettre à Amphan de perdre en puissance. D’autant que sa trajectoire le dirigerait plutôt vers le Bhoutan. Et que la région de l’Everest ne serait donc pas incluse dans la zone la plus active du phénomène.

Des vents à 112 km/h pourraient souffler sur l’Everest !

Interrogé par ExWeb (en anglais), Michael Fagin du site EverestWeather rappelle que le cyclone Fani avait suivi la même trajectoire. « Il avait été signalé des cumuls de 76 cm de neige et des vents très forts de plus de 112 km/h » explique-t-il. Si une telle situation venait à se répéter, l’expédition chinoise qui vise le sommet pour cette fin de semaine verrait ses plans compromis.

La fin de la saison approche…

S’il est impossible de grimper sur le toit du monde avec une telle prévision météo, les jours suivants seront également compliqués. Des accumulations de neige importantes peuvent rendre l’itinéraire très périlleux et les risques d’avalanches faire renoncer les alpinistes. La saison étant de plus en plus avancée, il n’est pas certain qu’une nouvelle tentative puisse avoir lieu. La mousson ne tardera pas à arriver, clôturant définitivement toute possibilité d’ascension ce printemps. L’an dernier, la plupart des summiters étaient redescendus le 24 mai. En 2018, il n’y avait plus que 6 alpinistes au sommet le 24 mai, et il s’agissait des derniers de la saison. Si le cyclone apporte les vents et la neige supposés, il pourrait bien n’y avoir aucun alpiniste au sommet de l’Everest ce printemps 2020.

Illustration © Mountain Forecast

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *