Sommet du K2

Le taux de mortalité sur le K2 recule légèrement en 10 ans

Encore proche de 26% à la fin des années 2000, le taux de mortalité des alpinistes qui grimpent sur le K2 diminue. Mais le second sommet de la planète reste statistiquement une montagne dangereuse.

En 2010, Eberhard Jurgalski estimait à 10% (lien en anglais) le taux de mortalité chez les summiters du K2. Il comptait ainsi quelques 31 décès à la descente pour quelques 302 ascensions réussies. Mais ce taux masque tous les alpinistes morts d’avoir essayé, et qui ne sont pas parvenus au sommet. Ils sont presque deux fois plus nombreux. 26% est donc le taux de mortalité depuis les premières ascensions réussies incluant la totalité des morts rapportés aux sommets réussis. Chiffres de 2010.

En 2020, taux de mortalité sur le K2 estimé à 21.7%

Les données pour les années suivantes ne sont pas totalement fiables, mais en 2020, on estime à 397 personnes qui auraient réussi l’ascension du K2 et on compte quelques 86 victimes. L’année 2019, avec ses 30 sommets sans décès est à elle seule une bonne nouvelle pour la statistique… Le taux passe ainsi de 26% à 21.7% en 10 ans. Pour chaque personne au sommet, il y a donc en moyenne 2 morts sur la montagne. La fréquentation croissante du K2 fait naturellement baisser le taux de mortalité, à l’image de ce que l’on constate sur l’Everest.

Le K2 demeure donc une montagne éminemment dangereuse même si d’autres 8.000 le sont statistiquement plus, comme l’Annapurna. L’Everest, lui, fait figure de montagne sûre par comparaison. Puisque le taux de mortalité y avoisine les 4% . Attention cependant à ne pas être leurré par ce taux si bas. Le nombre d’ascensionnistes est très important sur le toit du monde. Mais pour la seule saison du printemps 2019, c’est près d’une dizaine de morts qui ont été comptabilisées.  

Illustrations © G Vellut – CC BY-SA 2.0

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *