K2 expédition

A 19 ans, sans expérience de haute altitude, elle rejoint l’expédition hivernale au K2

Une nouvelle venue dans la liste des participants à l’expédition hivernale au K2 suscite l’étonnement. Adriana Brownlee n’a pour ainsi dire peu ou pas d’expérience de la très haute altitude. Elle est en route pour le Pakistan.

MISE A JOUR 22/12 : Des précisions ont été apportées par le père d’Adriana. Elle ne viserait pas le sommet mais seulement atteindre des camps d’altitude si elle s’en sent la force. Elle serait là pour gagner en expérience en vue de son expédition à l’Everest en avril 2021.

Cette Britannique de 19 ans est inconnue dans le monde de l’himalayisme. Et pour cause, elle a découvert l’alpinisme aux côtés de son père dès son plus jeune âge, participant au Challenge des 3 pics, qui consiste à gravir en un temps record les 3 points culminants du Royaume-Uni (celui d’Ecosse, d’Angleterre et du pays de Galles). Elle n’a pas réussi mais s’en est tirée en hypothermie ! Elle a continué à fréquenté les montagnes de son pays avant de se mettre au Taekwondo. Quelques années plus tard, elle prend la décision de se lancer dans le « Challenge des 7 sommets ». Gravir les plus hauts sommets des 7 continents. Elle veut être la plus jeune à réussir ce défi, record à battre : 22 ans.

Adriana Brownlee : Aconcagua et Mont-Blanc sur son CV

Durant l’hiver 2018-2019, elle a ainsi gravi l’Aconcagua, point culminant d’Amérique du Sud. Elle a également le Kilimandjaro à son actif, point culminant du continent africain et l’Elbrouz (Europe). Enfin, l’été 2019, elle a réalisé l’ascension du Mont-Blanc et du Cervin à quelques jours d’intervalle. La liste s’arrête là, elle avait réservé pour participer à une expédition à l’Everest en avril dernier mais la pandémie a tout annulé.

C’est donc par le challenge qu’aucun des plus grands alpinistes n’est arrivé à relever qu’elle a choisi de se lancer dans sa découverte de la très haute altitude et des sommets de plus de 8.000 mètres. Il y a quelques jours, l’annonce de la participation de Magdalena Gorzkowska avait déjà étonné de nombreux connaisseurs. Son manque d’expérience avait été pointé du doigt. Elle a tout de même trois sommets de 8.000 à son actif. Que dire donc d’Adriana Brownlee ?

Il y a un an, elle expliquait sa motivation en matière d’alpinisme : « Pour moi, ce qui me motive, c’est l’idée que je peux être la meilleure dans ce que je fais si je le veux vraiment. Le sentiment que j’éprouve lorsque je réussis est devenu ma drogue ! » (lien en anglais).   

Au K2, elle sera – de loin – la grimpeuse la moins expérimentée.

Illustrations © Maria LyCC BY 2.0

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *