population Bhoutan

Le Bhoutan est-il en train de se dépeupler ?

Plusieurs phénomènes se conjuguent pour faire diminuer la population du Bhoutan, une tendance inquiétante pour l’Etat himalayen.

La presse bhoutanaise évoquait il y a quelques jours un phénomène très préoccupant pour le petit royaume. Malgré son fameux Bonheur National Brut, le Bhoutan perd des habitants. Entre le niveau toujours soutenu d’émigration et un taux de fertilité en berne, la crainte d’un impact négatif sur l’économie est bien réelle.

Emigration en hausse, fécondité en baisse

L’émigration vers l’étranger n’est pas nouvelle. L’Eldorado australien attire un nombre croissant de Bhoutanais. Ils étaient moins de 6.000 à vivre là-bas en 2016, ils seraient désormais plus du double. Dans tous les secteurs d’activité, les difficultés de recrutement se font criantes. Et les taux de démission sont en hausse, y compris sur les postes de fonctionnaires. Dans le même temps, les générations ne parviennent plus à se renouveler. Le taux de fécondité est passé de 6 enfants par femme en 1982 à 1,8 l’an dernier. Au-dessous du niveau de 2,1 nécessaire à un renouvellement de la population.

Une population active toujours en augmentation

Mais pas de problème majeur pour l’immédiat. La population du pays étant particulièrement jeune, il faudra attendre plusieurs années avant que le pays subisse l’effet de cette baisse de la fécondité. Pour l’heure, la population active continue d’augmenter. Une tendance qui, selon une étude de la Banque Asiatique de Développement, s’inversera en 2038.

Illustration – La population du Bhoutan est notamment concentrée dans la capitale, Thimphu, ici en photo © Pixabay

4.2/5 - (5 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.