everest sans oxygène

Après son hiver au Manaslu, Alex Txikon à l’Everest sans oxygène

Le Basque Alex Txikon se prépare pour une tentative d’ascension de l’Everest sans oxygène. Il n’est pas encore au camp de base mais c’est pour bientôt !

Son expédition hivernale au Manaslu, aux côtés de Simone Moro, ne l’avait pas conduit jusqu’au sommet. Six semaines après son retour en Europe, Alex Txikon est revenu au Népal. Cette fois-ci dans la vallée de l’Everest où il s’acclimate avant de se rapprocher du camp de base. Son objectif ? L’ascension de l’Everest sans oxygène ! L’espagnol connait bien la région pour l’avoir plusieurs fois fréquentée en hiver. Ses expéditions hivernales sur l’Everest n’ont jamais pu aller jusqu’au sommet, mais il y a gagné une grande expérience des conditions extrêmes ! Ce printemps, il vise une expédition express. Il compte arriver au camp de base les premiers jours de mai et repartir pour l’Espagne vers le 25 mai.

Pas plus de 10 alpinistes sans oxygène sur 400 !

Alex Txikon n’est pas le seul à vouloir se passer d’oxygène. C’est une petite dizaine de grimpeurs, sur les quelques 400 permis délivrés par le Népal, qui veulent tenter l’ascension de l’Everest sans bouteilles d’oxygène. Un seul Français dans cette courte liste : Pascal Denoel. A son départ de France, il avait annoncé sa volonté de se passer de bouteilles. Il y a quelques heures, son groupe était sur le Kala Pattar, un petit sommet sur les hauteurs du camp de base. A presque 5.650 mètres d’altitude !

Illustration ©  DR

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *