Dhaulagiri neige

La neige est attendue sur le Dhaulagiri : on rentre au camp de base !

Sur le Dhaulagiri, des grimpeurs s’affairent sur deux voies différentes. Des deux côtés, la neige est tombée en abondance ces dernières semaines, ralentissant la progression. On attend encore des chutes de neige dans les prochains jours, c’est la course contre la montre avant que la neige ne paralyse tout.

La neige des jours passés a donné des allures hivernales au camp de base. Sur la vidéo ci-dessous, tournée par Carla Perez, on en a un petit aperçu.

Dhaulagiri avant la neige : vers le camp 3 sur l’Arête Nord-Ouest

Sur l’Arête Nord-Ouest, le trio Colibasanu-Hamor-Gane a bien progressé mais voit arriver le mauvais temps. Aujourd’hui, mardi 27 avril, les alpinistes devaient tenter d’atteindre leur Camp 3. Ils ont profité du soleil d’hier pour arriver jusqu’au Camp 2. Arriver jusque là n’a pas été évident : ils ont du faire la trace dans près de 50cm de neige fraiche. La partie la plus dure de leur itinéraire semble néanmoins derrière eux. C’est bien le secteur entre le Camp de base et le Camp 1 qui leur a donné plus de fil à retordre. Dans les heures à venir, ils devront regagner leur campement au pied de la montagne pour ne pas être bloqués par la neige dans des zones trop dangereuses. Voici quelques images de leur progression sous le soleil, postées par Horia Colibasanu.

Sur la voie normale, il faut retrouver les camps !

Sur la voie normale, Esteban « Topo » Mena confirme que la neige est tombée en abondance. Il faut donc tenter de retrouver le matériel déposé aux camps 1 et 2. Tout est sous une épaisse couche de poudreuse. Il parle d’une hauteur « jusqu’à la taille » qui les ralentit vraiment. L’ambition avant la prochaine chute de neige est de « retrouver et de déneiger les tentes et le matériel » explique Stefi Troguet. Dans ces conditions, la possibilité d’un sommet est repoussée. Topo Mena dit croiser les doigts pour qu’une belle fenêtre météo se présente en mai. En dehors de ce groupe plus avancé que les autres, Carlos Soria s’apprête à faire sa première incursion à destination du Camp 1. Lui aussi compte finaliser son acclimatation dans les jours à venir pour être prêt pour un sommet début mai.

D’autres alpinistes continuent d’arriver au camp de base, comme les grimpeuses redescendues de l’Annapurna. La mexicaine Badia Bonilla a ainsi annoncé son arrivée il y a quelques heures. Pour elle comme pour la plupart de ses consoeurs de l’expédition féminine de Sophie Lavaud, plus besoin d’acclimatation. Avec leur ascension à 8.091m sur l’Annapurna et le temps passé sur ce premier sommet, elles sont prêtes pour grimper vers le sommet à la moindre fenêtre météo.

Illustration ©  ETroguet 

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *