bloqués everest

Bloqués sur l’Everest : le Népal suspend tous les vols !

Avec la reprise de l’épidémie de covid-19 au Népal, les autorités viennent de suspendre les vols intérieurs et internationaux. Les alpinistes de l’Everest vont-ils se retrouver bloqués ?

Il y a quelques semaines, les autorités népalaises allégeaient les restrictions sanitaires pour permettre (notamment) la reprise du tourisme de montagne. En très peu de temps, quelques 400 grimpeurs étrangers ont rejoint le camp de base de l’Everest, de nombreux autres se sont dirigés vers l’Annapurna ou le Dhaulagiri. Au passage, pour ne pas les décourager, les règles de quarantaine ont été considérablement assouplies. Une levée des restrictions qui n’est probablement pas sans lien avec la résurgence constatée ces derniers jours. Le Népal a une large frontière avec l’Inde réputée très poreuse.

Le Népal interrompt ses lignes aériennes

Alors qu’aujourd’hui le Népal fait face à une importante vague de contaminations, le confinement entre à nouveau en action. Les bus régionaux sont ainsi à l’arrêt depuis plusieurs jours. Depuis quelques heures, tous les vols intérieurs ont été suspendus. Il n’est plus possible de se rendre à Lukla, aux portes de l’Everest. Mercredi, ce sont les vols internationaux qui seront interrompus. D’après le ministre de la santé, ces restrictions sont en place « jusqu’au 14 mai » (lien en anglais). Impossible de quitter le pays en empruntant les quelques lignes régulières qui avaient repris : notamment à destination de l’Inde ou du Moyen-Orient.

Les alpinistes sont encore sur leurs montagnes respectives pour quelques jours à quelques semaines. Et le covid est là aussi… Mais ils devront bientôt prendre le chemin du retour. On se souvient du chaos de mars dernier quand des centaines de trekkeurs s’étaient retrouvés bloqués, faute d’avions pour rentrer chez eux. Si la date du 14 mai est tenue, l’impact devrait être limité pour les alpinistes de l’Everest. La plupart des expéditions se terminent plutôt vers la fin du mois de mai. Mais depuis le début de la pandémie, au Népal comme ailleurs, les dates de levées des restrictions ont la fâcheuse tendance à être révisées. De leur côté, les alpinistes du Dhaulagiri devraient subir plus massivement l’impact de ces restrictions. Sur cette montagne, la fin des expéditions est imminente. Dès que la météo le permettra, les grimpeurs feront une tentative vers le sommet. Quelques jours plus tard, ils prendront le chemin du retour. Comme ils pourront…

Que faire en cas d’annulation de mon vol ?

Si vous n’avez aucun moyen pour regagner votre pays, rapprochez-vous de votre ambassade. Une fois de retour chez vous, renseignez-vous sur les éventuelles compensations que la compagnie aérienne pourrait vous devoir. Les annulations de vol arrivent fréquemment, y compris en dehors des périodes de covid. Une législation internationale encadre le sujet pour éviter que les voyageurs ne deviennent la variable d’ajustement des compagnies. Qu’il soit question de surbooking, de vol annulé, mais aussi de retard trop important, les transporteurs aériens ont des devoirs vis-à-vis de leurs clients. Il est possible de prétendre à une indemnisation dans de nombreux cas de figure, dont le montant est fonction de la distance du vol. Renseignez-vous !

Illustration  © DR

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *