Everest cancer

Remise d’un cancer, elle compte gravir l’Everest avec sa maman !

Après avoir combattu un cancer, Jess Wedel relève le défi de gravir l’Everest. Un challenge qui n’effraie pas sa mère, Valari : elle est également de la partie.

C’était en 2016, la vie de Jess prenait une tournure dramatique. A seulement 27 ans, le diagnostic était terrifiant : un cancer des ovaires et le risque que tout s’arrête avant même d’avoir atteint 30 ans. Mais la jeune Américaine s’est battue, avec l’aide de ses proches, de sa mère Valari notamment. Plusieurs opérations chirurgicales et des mois de chimiothérapie ont porté leurs fruits. Aujourd’hui, le cancer a disparu et Jess compte profiter de chaque moment.

Le cancer est passé par là…

Avant sa maladie, elle ne pouvait pas voir une montagne sans ressentir peur et vertige. Désormais, tout a changé. Grimper sur les sommets l’a aidé à se remettre sur pieds. A ses côtés, sa maman. Et entre un 4.000 dans les Rocheuses et un ultra-marathon, Jess peint et écrit des poèmes… Consciente de la fragilité de la vie, elle n’a plus une minute à perdre.

Sa mère, Valari, a 61 ans. Elle a grimpé de nombreux sommets de la planète : on a pu la croiser sur le Denali, le Cho Oyu, l’Aconcagua, entre autres. En 2013, elle se retrouve sur l’Everest pour tenter le sommet, mais elle doit rentrer précipitamment chez elle, dans l’Oklahoma. Sa fille aînée, la grande sœur de Jess, est très malade, un cancer elle aussi. A ce moment là, elle ne croit pas revenir un jour dans l’Himalaya.

Jess et Valari au camp de base de l’Everest !

Pourtant, Valari et Jess sont actuellement au camp de base de l’Everest. Leur objectif ? Une tentative de sommet en duo mère-fille. Initialement prévu en 2020, le projet était tombé à l’eau à cause du COVID et de l’annulation des expéditions. Mais ce n’était que partie remise, et début 2021, elles étaient d’autant plus prêtes ! Il faut dire qu’elles n’ont pas ménagé leurs efforts, en plus de saisir toutes les opportunités pour grimper ensemble, on pouvait fréquemment les voir dans la Valliance Bank Tower, un gratte-ciel d’Oklahoma City. Haut d’une centaine de mètres, elles passaient des heures à monter et descendre ses escaliers, un lourd sac sur le dos. Ci-dessous, Jess et Valari en route pour le camp de base.

Après leur dernière rotation d’acclimatation qui devrait leur permettre d’atteindre le Camp 3, Jess et Valari prendront quelques jours de repos au camp de base. Puis elles tenteront le sommet. Elles savent qu’il y a des risques de ne jamais l’atteindre. Elles savent les dangers de l’itinéraire. Mais elles savent aussi ce que c’est de combattre quelque chose de plus grand qu’elles.

Illustration © Jess Wedel IG

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *