base-jump mont blanc
Ski

Un saut vertigineux depuis l’Aiguille du Goûter sous le mont Blanc !

Samedi 11 juin 2022, Matthias Giraud alias Super Frenchie a sauté en ski base-jump depuis l’Aiguille du Goûter. Un saut en ski base-jump dans le Massif du Mont-Blanc. Accrochez-vous.

Ce week-end, un Français s’est élancé du Dôme du Goûter sur ses skis, un parachute sur le dos. Quelques secondes plus tard, il glissait sur un immense sérac de près de 80 mètres de haut au-dessus de l’Aiguille du Goûter. Avant de décoller pour finalement ouvrir son parachute et voler entre Aiguille du Goûter et Aiguille de Bionnassay. « Ce premier ski BASE jump sur l’Aiguille du Goûter est un grand moment de fierté pour moi. C’est la voie classique vers le sommet du Mont-Blanc et une paroi rocheuse massive chargée d’histoire. » explique cet homme volant.

Lire aussi : Accident de base-jump, il reste suspendu à la paroi en attendant les pompiers…

Mais qui est Matthias Giraud ?

Cet homme, c’est Matthias Giraud alias Super Frenchie. Ce Normand d’origine ayant choisi les Alpes du Nord comme région d’adoption. Si son nom ne vous dit rien, c’est que vous avez raté un incroyable rider. Ski, big air, freeride, parachute, ski base-jump, rien ne semble l’effrayer. Même si un violent accident de parcours en 2013 aurait bien pu mettre fin prématurément à sa carrière. Un accident, un passage dans le coma et une longue rééducation pour réapprendre à marcher. Un an plus tard, indécrottable, il se remet déjà au ski base-jump. Le quoi ? Le ski base-jump, c’est comme du base-jump mais à ski. Sauter dans le vide propulsé par ses skis et compter sur son parachute pour en sortir en vie. Une activité extrême en somme. Depuis 2019, Super Frenchie détient le record du plus haut saut en ski base-jump. Il s’était élancé du sommet du mont Blanc.

Mais ne vous y trompez pas, si ce type d’activité n’est clairement pas « grand public », il ne s’agit pas d’un fou furieux au passe-temps suicidaire. Le saut de ce week-end a été minutieusement préparé. Qualité de la neige, état du sérac, vents et masses d’air. Rien n’a été laissé au hasard jusqu’à ce que les conditions soient parfaites et le saut le plus sûr possible. Ou le moins dangereux.

Illustrations © Stephan Laude

4.2/5 - (13 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.