alpinistes inconscients Denali

Les rangers dénoncent les alpinistes inconscients au Denali, 6.190 mètres

Les prétendants au sommet du Denali sont nombreux à manquer d’expérience et de lucidité sur les difficultés d’une telle entreprise. Les rangers du Parc National du Denali tirent la sonnette d’alarme face à ces alpinistes inconscients des risques.

Ces derniers jours, les autorités du Parc National du Denali ont fait état d’un constat alarmant. Les expéditions qui visent le Denali, plus haut sommet d’Amérique du Nord, sont revenues en nombre. Mais les rangers découvrent toujours plus de grimpeurs inconscients. Nombreux sont ceux qui ne réalisent pas que la région du Denali est isolée et les moyens de secours réduits. Et que les conditions météorologiques de cette zone sub-arctique peuvent être très hostiles. On trouve aussi beaucoup de prétendants au sommet qui ne mesurent pas que cette montagne dépasse les 6.000 mètres et que la haute altitude implique des risques additionnels. Dans un article publié fin mai dernier, les rangers citent un excès de confiance (lien en anglais). Depuis le début de la saison, plusieurs sauvetages ont déjà été réalisés pour des personnes qui montaient trop vite et développaient des symptômes du Mal Aigu des Montagnes.

Lire aussi : Denali ou McKinley, d’où viennent ces noms ?

Des alpinistes inconscients au Denali !

Les gardes du parc s’étonnent aussi du nombre croissant de skieurs qui veulent descendre ce sommet sur leurs planches. Les conditions de ski à 6.000 mètres en Alaska ne sont pourtant pas une affaire évidente. Un skieur expérimenté n’ayant jamais mis les pieds dans ce type de région sera surpris par l’enneigement, le vent, sans compter les difficultés liées à l’altitude.

Ils parlent aussi de tous ces grimpeurs qui n’ont aucune idée des infrastructures du Denali. A savoir, pas grande chose. Notamment en termes de secours. Le « sauvetage n’est pas garanti et votre plan d’urgence ne doit pas dépendre du Parc National » rappellent les gardes. Un plan de quoi ? De nombreux prétendants au sommet n’y réfléchissent pas avant d’arriver, comptant – à défaut d’organisation de secours en montagne – sur les autres expéditions pour leur venir en aide si besoin. « Essaieriez-vous cette stratégie si vous étiez entièrement seul sur cette montagne ? » questionnent les rangers.

Illustration © NPS/Jeff Pflueger

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *