Annapurna Brownlee

Une Britannique de 21 ans compte gravir tous les 8.000 dans les 2 ans

Adriana Brownlee est actuellement en expédition sur l’Annapurna. Une montagne qui fait partie d’un ambitieux projet visant à… battre un record !

MISE A JOUR 28/04/22 – A. Brownlee a atteint le sommet de l’Annapurna et s’est engagée dans la descente.

Elle a 21 ans seulement et fait parler d’elle depuis quelques saisons en Himalaya. On avait suivi sa trace début 2021 pendant l’expédition hivernale au K2. Dans la foulée, elle avait grimpé sur le Manaslu, le Dhaulagiri et l’Everest. Elle avait renoncé au Lhotse pour des conditions trop dangereuses à son goût.

14 sommets avant 23 ans ?

Evidemment, elle ne compte pas en rester là. Son « but est de devenir la plus jeune personne à gravir les 14 sommets de 8.000 mètres » explique-t-elle. Le record actuel est détenu par Mingma David Sherpa, 30 ans et quelques jours à l’époque des faits. Elle compte bien le battre sans détour : « mon plan est de gravir les 14 sommets en 3 à 4 ans ». Elle table sur une fin de projet pour ses 23 ans.

Pour tenir le rythme, ce n’est pas une expédition par an qui peut suffire. Adriana Brownlee est en ce moment sur l’Annapurna (suivre son tracker) mais devrait enchaîner dès que possible sur le Kangchenjunga, le Lhotse et peut-être même le Makalu. Quatre sommets en un seul printemps ? Culotté diront certains, impossible assureront d’autres. Un « seul 8.000 par saison, c’est vraiment vieille école » commente Billie Bierling de l’Himalayan Database via ExWeb. D’autant que l’année ne serait pas terminée pour Adriana Brownlee qui table sur deux sommets pakistanais durant l’été (K2 et Broad Peak). Et espère ajouter le Cho Oyu en fin d’année.

« Si tu ne bouges pas maintenant, tu vas mourir »

Dans une récente interview pour The Sporting News (en anglais), elle raconte comment Nims Dai – son « mentor » – a joué un rôle dans ce projet. Nims « m’a tout appris sur les sommets de 8000m, et honnêtement, je ne le remercierai jamais assez pour ça. Son style de commandement est définitivement de style militaire – il est brutal, et si vous ne suivez pas ses ordres, vous pouvez aussi bien rentrer chez vous ! Mais cela fonctionne, et son taux de réussite le montre ».

Elle raconte aussi le danger de certaines expéditions. Comme au Dhaulagiri : « nous savions que quelque chose se préparait, nous ne savions pas que cela irait si mal ». Dans la tempête, c’est Nims qui la tire d’affaire : « si tu ne bouges pas maintenant, tu vas mourir ». Cet électrochoc lui aura permis de réunir le peu d’énergie restante pour terminer la descente et s’en sortir. Une expérience limite qui n’a pas découragé la jeune Britannique dans son projet. Entre temps, elle a décroché un contrat de sponsoring avec l’équipementier The North Face qui devrait l’aider considérablement à financer son projet.  

Illustrations – Annapurna © Pixabay

4.7/5 - (9 votes)

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.