certificat annulé Mera Peak Népal

Il n’est pas sur la photo du sommet mais affirme y être allé…

Voici l’épilogue d’une histoire de mensonge en haute altitude, sur le Mera Peak plus précisément (Népal).

Les histoires de mensonges au sommet ne sont pas rares. Régulièrement sur les plus hautes montagnes himalayennes, des alpinistes affirment avoir atteint le sommet sans y être allé. Preuves photoshoppées à l’appui, ils passent souvent entre les mailles du filet et obtiennent un certificat de la part des autorités népalaises pas toujours très regardantes.

Aussi cette nouvelle vaut-elle la peine d’être évoquée car les annulations de certificats sont rares. C’est pourtant ce qui vient d’arriver à un grimpeur jordanien. Ce dernier avait affirmé, photo à l’appui, avoir atteint le sommet du Mera Peak, 6.470m, en octobre dernier. Il avait obtenu son certificat d’ascension réussie dans la foulée. Dans ce but, il avait notamment fourni des photos truquées ou sur lesquelles il n’apparaissait pas.

L’Association népalaise d’Alpinisme (NMA) qui gère ces « diplômes » vient d’annuler le certificat remis à Rahim Al-Arjan. D’après l’organisation, il n’aurait en réalité atteint qu’un camp d’altitude. Jamais le sommet. L’agence qui accompagnait le touriste aurait également admis la fraude.  

Illustration © NMA

Notez cet article

Expéditions Live

Nos contributeurs se relaient pour vous proposer ce suivi en direct. Si vous voulez ajouter le suivi d'une expédition ou que vous souhaitez contribuer, n'hésitez pas à nous écrire à live@altitude.news !

Voir tous les articles de Expéditions Live →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.