Partagez...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

A mi-chemin entre l’accro-branche et l’escalade, la via-ferrata est un bon moyen d’appréhender la grimpe en montagne. Evidemment, elle nécessite la maitrise de quelques règles de sécurité et l’utilisation du matériel adapté. Si vous n’avez jamais pratiqué, faites vous accompagner par un professionnel.

Difficile de classer les dizaines de via-ferrata à faire dans les Alpes. En voici donc une sélection de 5 mais on aurait pu en choisir bien d’autres…

Cascade de la fraîche, Pralognan la Vanoise (Savoie)

Cotée Difficile, cette via est installée à proximité d’une jolie cascade. Autant dire que les embruns sont de rigueur et que certains passages peuvent se révéler glissants. 80 mètres de dénivelé le long de la chute d’eau puis un choix : traverser la cascade via un pont de singe ou continuer du même côté dans une petite gorge. C’est pas très long et à proximité de la station. L’approche ne vous prendra que quelques minutes, guère plus pour le retour. Quant à la voie, en fonction de votre niveau, comptez de 25 minutes à 1 heure. Attention, cette via ferrata est déconseillée aux débutants. En savoir plus… 

La Fraiche, pralognan

La via du Diable, Aussois (Savoie)

La station de Maurienne a été l’une des premières à proposer un vraie parc de via ferrata, et ce dès le milieu des années 90. Une petite dizaine d’itinéraires sont donc accessibles. Comptez deux jours si vous voulez tout faire. La partie la plus difficile baptisée Descente aux Enfers et Montée au Purgatoire offre une descente dans les gorges de l’Arc. Puis, après une impressionnante passerelle, la remontée de quelques 120 mètres mène à une jolie cascade. Comptez minimum 1h. Pour les moins rapides, le délai peut facilement doubler. Le dernier tronçon est encore plus relevé, baptisé Les Rois Mages, avec trois passerelles très aériennes. Sur les autres tronçons, il y en a pour tous les niveaux y compris pour les débutants avec la Via Les Angelots. En savoir plus… 

Le Diable Aussois

L’œil de l’éléphant, St Jean d’Aulps (Haute-Savoie)

Plus de 200 mètres de dénivelé pour cette voie cotée ED – Extrêmement Difficile. Comptez 20 minutes pour atteindre le départ et près du double pour revenir au parking de l’Abbaye après la via. Le parcours vous prendra environ 1h30. Préparez-vous à faire face à des dévers et à un itinéraire assez soutenu. Mieux vaut être bien entraîné et habitué des parcours de via ferrata délicats. Il est possible de s’échapper pendant la montée pour rejoindre un itinéraire plus facile. L’encordement est vivement recommandé (en complément du matériel traditionnel de via-ferrata). Vue sur le Mont Blanc depuis le sommet. En savoir plus… 

St Jean Aulps

Via Souterrata de la Tune, St Etienne en Devoluy (Hautes-Alpes)

En plus de votre matériel, n’oubliez pas une lampe frontale car cette via vous emmène en sous-sol ! Et un petit pull ne sera pas de trop, température autour de 10°C. L’office de tourisme du Devoluy vous encourage à vous faire accompagner de spéléologues pour votre première fois si vous n’avez pas vraiment d’expérience en escalade. Car cette via ferrata est située dans un gouffre sécurisé que vous parcourez sur quelques 300 mètres de long. En savoir plus…

Cascade de la Fare, Vaujany  (Isère)

Deux tronçons à la difficulté croissante. Le premier est vraiment très accessible pour les débutants. Le second est plus sportif même si les quelques passages en surplomb sont très courts. Au programme : passerelles et pont népalais. L’approche est assez courte (30min) mais le retour est plus long (1h45). Prévoir 4 à 5 heures pour l’ensemble. La via serpente à proximité de la cascade, avec des passages dans les arbres. Très joli ! En savoir plus…

La Fare

Illustrations © OT Pralognan | © OT Aussois | © OT St Jean d’Aulps | © OT Devoluy | © Beallet.com

Top 5 des Via Ferrata à faire dans les Alpes
4.7 (93.33%) 3 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here