Skidress, endormie pendant 30 ans, la marque renaît !

Février 1948, Saint Moritz. Le champion français Henri Oreiller survole ces premiers Jeux Olympiques de l’après-guerre. Médaillé d’or en Descente et en Combiné, de bronze en slalom, il s’impose sur les pistes de la station des Grisons. Sur son dossard, le sponsor apparaît fièrement : « Skidress ». Marque de sport française, Skidress existe alors depuis les années 1930. A cette époque, des strasbourgeois font du négoce de matériels de ski et de vêtements de sport d’hiver. Ils créent la marque. Parmi eux, Charles Diebold. A la même époque, il convainc le maire de Val d’Isère de l’intérêt des Sports d’Hiver, devenant ainsi l’un des fondateurs de la station savoyarde bien connue. Il ne s’arrête pas là, il y ouvre quelques années plus tard une école sur le modèle de celle qu’il avait fondée dans les Vosges… c’est alors les premiers pas de l’Ecole du Ski Français. Devenu directeur de la station, il crée une compétition qui ne tardera pas à s’appeler Le Critérium de la Première Neige, étape toujours emblématique aujourd’hui de la Coupe du Monde de Ski Alpin.

skidress 60-70
Collection 1967-1968

Skidress : la révolution Egg

Dans les années 1960, la marque lance une nouvelle tenue de ski. Le fuseau Egg, créé dans une matière extensible conçue pour l’occasion. D’abord tenue officielle de l’équipe de France, ces fuseaux vont vite dépasser les seuls skieurs professionnels. De nouveaux stylistes rejoignent la marque, comme une certain Thierry Mugler, et son succès est alors visible jusque dans les magazines people. Sylvie Vartan, Michel Polnareff ou encore le Shah d’Iran, tous portent du Skidress lors de leurs séjours à la montagne. Puis la marque disparaît pendant près de 30 ans…

Renaissance, à l’heure du made in France !

En 2013, la marque renaît de ses cendres. Remettant au goût du jour ses codes intemporels mêlant chic et sport. Conçues et dessinées par un styliste français, confectionnées à partir de tissus français ou italien, les tenues Skidress nouvelle génération peuvent même se porter en ville ! Et cette marque se veut même accessible. Pour preuve, le gilet sans manche en polaire se vend en ligne à moins de 100 €. Mais c’est surtout dans les magasins de sport et de vêtements des stations que vous trouverez les modèles de la marque. A l’Alpe d’Huez, Avoriaz, Les Arcs, La Rosière, Serre Chevalier et bien d’autres… sans oublier à Val d’Isère bien entendu. Depuis peu, des boutiques norvégiennes et suisses proposent aussi la marque, comme chez Matterhorn Sport à Zermatt !

Skidress Collection 2017-2018
Collection 2017-2018
EN SAVOIR PLUS > Découvrir la dernière collection

Skidress, endormie pendant 30 ans, la marque renaît !
4.4 (88%) 5 votes

Crédits Photos – 19cent48, Bruno Martinier

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here