Zermatt : un radar pour détecter les avalanches

Pour arriver jusqu’à Zermatt, il n’y a qu’une seule et unique route. Les milliers d’habitants de la petite station valaisanne, tout comme les nombreux touristes, dépendent de ce seul axe de communication routier. Pourtant un double problème se pose : Lüegelti et Schusslobina. Ce sont les noms de deux couloirs d’avalanche majeurs qui finissent leur course sur cette route. Protégée des avalanches par plusieurs tunnels, la voie ferrée assure une bonne partie du trafic des touristes. Mais l’approvisionnement de la station se fait essentiellement par la route.

Avant : les lignes de déclenchement

Depuis les années 80, des lignes de déclenchements étaient tendues plusieurs centaines de mètres en amont. Dès lors qu’une avalanche se déclenchait, la coupure de la ligne alertait les autorités et déclenchait des feux routiers pour prévenir les automobilistes qu’ils avaient tout intérêt à ne plus s’aventurer sur le tronçon le plus dangereux. Mais ce système n’avait pas que des bons côtés. Tout d’abord certaines avalanches n’arrachaient pas la ligne en question et le système ne se mettait pas en marche. Et puis à chaque fois que la ligne était effectivement rompue, il fallait entreprendre une coûteuse réinstallation. Cette nouvelle ligne mettait plusieurs jours à être mise en place et pendant cette période, la route n’était plus protégée !

Barrières avalanche
Barrières et Feux qui ferment automatiquement la route Täsch – Zermatt

Maintenant : les radars connectés

En 2015, tout a changé. Les lignes ont été remplacées par un système de radars. Deux dispositifs qui surveillent les mouvements avalancheux sur la montagne. Une première zone se déclenchement est monitorée. Si un départ d’avalanche est repéré dans la zone, la route est automatiquement coupée et les autorités sont prévenues. Grâce à un système de caméras de surveillance, elles peuvent immédiatement envoyer des équipes pour déblayer la chaussée. Une seconde zone plus basse est également surveillée, elle permet notamment d’automatiser la réouverture de la route si l’avalanche détectée plus haut s’est arrêtée en cours de route. Au total c’est une surface de plus de 2 km² qui est surveillée par ce système qui porte ses fruits depuis maintenant 2 hivers.

Radar Avalanche

Les responsables de la route peuvent même suivre les évolutions directement sur leur smartphone et commander la réouverture de la route en un click. Enfin le système permet de garder une trace précise de tous les déclenchements, et ainsi de mieux comprendre le phénomène avalancheux. Pratique pour gérer ce risque naturel !

Le 4 janvier dernier, le système avait permis la fermeture de la route lors de cette violente coulée de neige (voir vidéo ci-dessous). Du coup, même si ces images sont impressionnantes, personne n’avait été blessé.

Illustrations : © Geopraevent

Zermatt : un radar pour détecter les avalanches
4.3 (86.67%) 3 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here