Partagez...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Mi-janvier dernier, le Premier Ministre Edouard Philippe était en Savoie pour inaugurer la nouvelle usine de la société POMA, un des grands acteurs du transport par câble dans le monde. Ce nouveau site de 70.000 m², implanté à Gilly sur Isère, a nécessité un investissement de près de 20 millions d’Euros. Il regroupe les activités de plusieurs filiales et compte quelques 150 salariés. Il est l’un des maillons d’un projet plus large d’évolutions dans le groupe : nouveau centre de recherche et développement, nouveau centre logistique, réaménagements majeurs sur les autres sites de production (tous basés en France).

Made in France depuis 1936

Cette société a une longue histoire, en grande partie partagée avec les stations de ski d’abord françaises puis du monde entier. Opposant politique, Antoine Pomagalski arrive à fuir la Pologne pour s’installer en France. Né deux ans plus tôt à Cracovie, son fils Jean est du voyage.

En 1936, Jean Pomagalski est entrepreneur en bâtiment à Grenoble. Il bricole à l’Alpe d’Huez l’un des premiers remonte-pentes de l’histoire. Un pont de camion, de vieux poteaux télégraphiques, des jantes de récupération… Une installation de bric et de broc.

Ce coup d’essai marque les débuts de son entreprise de remontées mécaniques. En l’espace de 80 ans, Pomagalski devenu Poma compte désormais près de 1.000 salariés dans le monde. La société réalise près de 350 millions d’Euros de chiffre d’affaires par an (346 millions d’Euros en 2016). Avec son partenaire Leitner, elle est l’un des deux groupes leaders sur ce marché (face à Doppelmayr-Garaventa).

Entre 1936 et aujourd’hui, elle s’est diversifiée. Au téléski des premiers jours se sont ajoutés des télésièges, des télécabines… Et puis le transport par câble a quitté les stations de ski pour conquérir les villes. En Colombie, à Taiwan ou aux USA, les transports en commun de grandes agglomérations intègrent des appareils POMA. Son expertise sur la fabrication de cabines lui a même ouvert le marché des grandes roues. A l’image des nacelles de la London-Eye qui dominent la Tamise à Londres. Enfin, la société iséroise a investi dans les énergies renouvelables et propose des éoliennes terrestres de grande puissance.

Quelques réalisations emblématiques :

Le téléphérique de Grenoble-Bastille, le télécabine-métro de Medellin (Colombie), le Vanoise Express et ses cabines à 2 étages (Les Arcs-La Plagne).

 pomagalski téléphérique vanoise express

Illustrations : Télésiège Whistler : © Crystalmountainskier / Vanoise Express : © Andreas Eichler & BigUp21 / Grenoble Bastille : © Jörg Sancho Pernas / Medellin : © Jorge Gobbi

POMA, remontés mécaniques, histoire d’un leader français
3.7 (73.33%) 3 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here