Partagez...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

L’exploitant du domaine skiable de Zermatt (Suisse) a choisit Leitner pour construire une nouvelle télécabine 3S. Cette dernière parvient à battre de nombreux records. Elle a vocation à relier Trockener Steg, à 2.923 mètres au Petit Cervin, à 3.821 mètres. Neuf minutes seulement seront nécessaires aux 25 cabines pour arriver au sommet. Chacune pourra transporter une trentaine de passagers. Il aura fallu trois étés pour construire cette remontée mécanique (le troisième arrive). L’inauguration est prévue pour fin septembre 2018. La technologie 3S compte 3 câbles : 2 porteurs et un tracteur. Elle offre une très bonne résistance aux vents, une riche idée à près de 4.000 mètres d’altitude. Autre point fort : la vitesse. Les cabines peuvent atteindre les 8 mètres par seconde.

De multiples contraintes

L’altitude et l’espace dédié aux travaux ne simplifient pas la vie du chantier. A près de 4.000 mètres d’altitude, la gare d’arrivée est un véritable défi technique. Avec les forces qu’elle doit gérer, elle a du être solidement arrimée à la montagne. Pas moins d’une dizaine de structures en béton armé ont été ancrées dans la roche. Elles mesurent chacune 10 mètres de long. Près de cinq tonnes d’acier ont été nécessaires pour réaliser les différents ancrages de la gare d’arrivée. Dix tonnes de filets de protection ont également été posées au-dessus de la gare pour la sécuriser et éviter les chutes de pierres. Puis les artificiers ont utilisé plusieurs tonnes d’explosifs pour extraire 10.000 mètres cubes de matière et ainsi préparer l’emplacement de la fameuse gare. Un chantier titanesque, faisant parfois face à des températures de -30°C et des vents dépassant les 60 km/h.

Sigma Leitner

Des cabines design

Les cabines conçues par la société française Sigma sont dessinées par Pininfarina, le designer connu pour sa griffe automobile (Ferrari…). Des efforts ont été apportés à la gestion de l’air dans la cabine. Finie les cabines aux 4 vents qui se transforment en sauna aux premiers rayons du soleil. Le spécialiste autrichien de la climatisation automobile, Qpunkt, a mis au point un système de ventilation intelligent qui veillera ainsi au confort des voyageurs.

station basse

Une gare verte

Depuis le 30 janvier, la couverture photovoltaïque de la gare de départ est terminée. Près de 500 panneaux ont été installés sur les façades Sud et Ouest du bâtiment, celles qui sont les plus exposées aux rayonnements solaires. Arrimés sur une surface de près de 877 m², ces panneaux permettront de produire environ 150.000 kWh par an. Pour limiter la consommation d’électricité, 57 fenêtres ont été installées dans des zones bien précises de manière à privilégier la lumière naturelle, tant sur les zones pour les clients que dans les espaces dédiés à la maintenance. Zermatt n’en est pas à son coup d’essai sur le sujet ; la station compte déjà deux autres « centrales » photovoltaïques, installées sur une gare et un restaurant d’altitude.

Un autre projet devrait voir le jour, permettant de redescendre sur la station italienne de Cervinia. Dans le prolongement de cette télécabine 3S, il permettra de relier Zermatt à Cervinia sans avoir besoin de chausser les skis. Une aubaine quand il s’agit de développer la saison estivale.

Illustrations : © Zermatt AG.

La télécabine 3S la plus haute du monde arrive dans quelques mois
4.7 (93.33%) 3 votes

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here