Les métiers de la montagne recrutent des femmes

Mises en avant lors du récent Festival International des Métiers de la Montagne, Alison Lacroix et Océane Bosson sont de parfaits exemples de réussites féminines en milieu montagnard. La première est Responsable du Pôle Outdoor Experiences au sein du Groupe Rossignol. Elle « accompagne les territoires touristiques dans leur développement autour du sport ». La seconde est commerciale pour le secteur Neige chez PIM, un industriel qui fabrique notamment des pièces pour dameuses, chasse-neiges ou remontées mécaniques. Elles répondent toutes deux à la même question…

« Quels sont les atouts et les forces d’être une femme pour ce métier » ?

Alison – Je pense qu’il faut s’appuyer sur ses forces et ses compétences liées à sa personnalité et non à son genre. J’ai toujours su avancer et réagir quand il le fallait ou quand je sentais qu’il fallait recadrer la situation. Être une femme ne m’a jamais freiné dans mon évolution.Pour autant, force est de constater qu’il y a encore du chemin à parcourir pour l’égalité homme-femme. Et malgré mon discours, j’ai pu le ressentir dans certaines situations et je soutiens celles qui se battent pour faire changer les choses,en restant positive pour l’avenir.
Je me sens épanouie en tant que femme dans ce métier et le vis plus comme une force. Nous avons peut-être une certaine vision du monde, une sensibilité différente. Dans notre secteur, il faut que la diversité soit représentée. Je veille d’ailleurs à recruter de façon mixte, pour garantir l’équilibre de l’équipe et des personnalités.

Océane – En tant que femme, je ne pense pas avoir plus d’atouts qu’un homme. Pour moi, ce n’est pas vraiment une question de genre mais de personnalité. Quand j’ai commencé à aller sur le terrain, dans les garages ou en milieu autoroutier, on m’a renvoyé cette image de femme jeune : j’ai dû faire preuve de crédibilité, m’imposer en tant que professionnelle. J’étais sûrement plus attendue au tournant sur les questions techniques. Je l’ai pris comme un challenge. La relation qui s’est alors créée avec mes clients est différente, je ressens aujourd’hui de la bienveillance. Mes contacts sont à 90 % masculins. Je croise plus de femmes côté administration et, c’est une bonne surprise, dans les nouvelles entreprises ou les start-ups.

Illustrations et contenu © Plus2Sens & Cluster Montagne.

Les métiers de la montagne recrutent des femmes
4.6 (92%) 5 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here