luchon neige

Enneigement par hélicoptère à Luchon, la Ministre dit non…

Alors que Luchon a annoncé ces jours derniers avoir finalisé l’enneigement de son front de neige en hélicoptère, la Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire a pris la parole. Sur Twitter, Elisabeth Borne a indiqué « enneiger les stations de ski par hélicoptère n’est pas une voie possible ». Employé en montagne depuis des décennies, l’hélicoptère a d’abord été d’une grande aide (secours, approvisionnement de refuges, aide à la construction…) avant d’être ainsi montré du doigt.

L’hélicoptère, une si mauvaise idée ?

Comme à Montclar en fin d’année dernière, c’est l’argument économique qui a été mis en avant à Luchon pour justifier le recours à l’hélicoptère. Quel est donc la voie possible ? Les stations de moyenne montagne vont être confrontées dans le futur à de plus en plus d’épisodes de ce type. Pénurie de neige naturelle, températures trop douces pour faire fonctionner les canons à neige. Quand quelques litres de kérosènes permettent de sauvegarder des dizaines d’emplois pour quelques semaines, l’hélicoptère ne semble pas être, pour les opérateurs, une si mauvaise idée. Une station comme Luchon, déjà en grande difficulté financière ces dernières années, ne peut tergiverser s’agissant de fonctionner pendant la période la plus prisée de l’hiver.

Tout bien considéré, face à une noria de camions et de dameuses, c’est peut-être même l’option la plus écologique s’agissant du transport de la neige. Difficile à entendre pour certains, tant l’hélicoptère est un symbole ? Dans un contexte où la prise de conscience verte des populations est plus que d’actualité, le ski-bashing revient sur le devant de la scène. Pourtant, interdire l’utilisation de l’hélicoptère pour ce type d’opération, c’est condamner un peu plus les stations de moyenne montagne, sans leur apporter l’aide dont elles ont besoin sur les causes du problème. Si elles ont recours à l’hélicoptère aujourd’hui, avec le coût financier et d’image qu’il représente, c’est qu’elles n’entrevoient pas d’autres solutions pratiques à leur problème.  

Une transition à réfléchir…

Quand toute l’économie d’un territoire s’est forgée autour de la neige, son absence est critique. Elisabeth Borne a prévu de réunir les professionnels du secteur dans les « prochains jours ». L’occasion, souhaitons-le, de parler plus globalement du futur des stations de ski (notamment celles qui sont le plus impactée par le changement climatique), et pas uniquement de l’usage de l’hélicoptère. De son côté, Domaines Skiables de France annonce la « réunion de son comité directeur dès la fin des vacances d’hiver », en soulignant comprendre l’émotion suscitée par le transport de neige en hélicoptère. La chambre syndicale des opérateurs de domaines skiables français précise néanmoins que ce type d’opération est extrêmement rare.

Illustration Domaine skiable Luchon 17.02.20 © Webcam Luchon-Superbagnères

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *