ski chili

La saison de ski en Amérique du Sud pourrait bien être compromise !

Alors que les stations australiennes et néo-zélandaises envisagent une saison hivernale au mieux raccourcie, la même question de pose dans le reste de l’hémisphère sud. En Argentine et au Chili, les opérateurs de domaines skiables sont très attentifs à la situation sanitaire. Le coronavirus pourrait bien avoir un impact sur l’industrie du ski en Amérique du Sud.

Si certains sont dans l’attente, d’autres ont d’ores et déjà fait preuve d’un plus grand pessimisme. A l’image du Directeur de la petite station de Cerro Bayo, sur les hauteurs de San Carlos de Bariloche en Argentine. Pablo Torres García a expliqué dans la presse locale : « Au fond nous pensons que nous n’allons pas avoir de saison d’hiver, et pas à cause du temps ou du manque de neige ! ». Si une saison est envisageable, il se veut réaliste sur la clientèle. Il faudra « viser le marché intérieur, pas penser au marché international, nous ne pensons pas que la frontière sera ouverte rapidement » ajoute-t-il.

Dans les principales stations du Chili et d’Argentine, les opérateurs veulent croire à une saison hivernale. La saison estivale a été écourtée par les mesures prises par les gouvernements mais l’hiver est encore loin. A Valle Nevado au Chili comme à Catedral Alta Patagonia en Argentine, les réservations sont encore possibles.  Ces stations sont supposées ouvrir leurs pistes entre mi-juin et fin-juin.

Les saisonniers bloqués en Andorre !

Mais les stations d’Amérique du Sud risquent également de manquer de leur main d’œuvre saisonnière.

Entre 2.000 et 3.000 saisonniers chiliens et argentins travaillent chaque hiver dans les stations d’Andorre. La Principauté ayant fermé ses sites touristiques, les employés sud-américains ont cherché à rentrer chez eux. Avec la fermeture de ses frontières, l’Argentine a refusé l’atterrissage sur son sol d’un vol de rapatriement Air France censé partir de Toulouse pour rapatrier des saisonniers. Il devait ramener les premiers 350 saisonniers le 5 avril dernier. L’Argentine limite à 700 le nombre de ses ressortissants autorisés à rentrer sur son sol chaque jour. L’espoir d’une autorisation dans les jours à venir est dans toutes les têtes.

De nombreux moniteur de ski et employés de l’hôtellerie et restauration de la région de Bariloche font généralement une double saison. L’hiver austral en Argentine et le reste de l’année en Andorre, explique le Rio Negro.

Illustration © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *