ski tahoe

Pistes de ski fermées : poursuites juridiques contre des stations !

Il n’y a pas eu de discussion dans la plupart des stations de ski forcées à la fermeture pour éviter la propagation du covid-19. Vous aviez acheté un forfait de ski pour la semaine et n’avez pu skier que 3 jours, on vous rembourse le reste. C’est la règle généralement constatée en France. Et si les délais de traitement peuvent être parfois un peu long, télétravail des équipes oblige, les remboursements aboutissent. Le cas des forfaits « saison » est un peu différent. Mi-mars, une bonne partie de la saison s’étant déjà déroulée, les remboursements ne sont pas aussi évidents. Si ce choix peut sembler compréhensible, dans une période où les difficultés économiques menacent les stations de ski, tout le monde n’est pas de cet avis.

Lire aussi : Ils poursuivent les stations du Tyrol pour avoir propagé le nouveau coronavirus

Recours collectif contre 34 stations américaines

Dans un pays où la culture de la procédure juridique est bien plus développée qu’en France, certaines stations doivent déjà faire face à des poursuites. A l’image d’un skieur de Californie qui a lancé une procédure à l’encontre de Vail Resorts (en anglais), opérateur d’une trentaine de stations de ski. Le premier opérateur de domaines skiables d’Amérique du Nord. Brian Hunt, a acheté son forfait saison « epic Pass » à 499 dollars en juin 2019, soit environ 455 Euros. Il se voyait déjà profiter des pistes « d’octobre 2019 à juin 2020 » comme le vantait la brochure.  Sauf qu’entre le 14 et le 25 mars dernier, toutes les stations du groupe Vail Resorts ont fermé leurs portes(et leurs pistes surtout). En cause ? La lutte contre la propagation du covid-19.

La procédure accuse la société de s’être enrichie sur le dos des skieurs : Elle « s’est injustement enrichi en conservant le montant des forfaits de centaines de milliers de consommateurs – tout en leur refusant tout accès à toutes les stations de montagne. »

Une facture de plusieurs millions de dollars

Ce recours est collectif et la facture pour Vail Resorts pourrait se monter à plusieurs millions de dollars. Le groupe a déjà annoncé que ces fermetures anticipées allaient occasionner une perte de chiffre d’affaires de 180 à 200 millions de dollars sur les mois de mars et avril. Loin de sortir renforcée de cette période, l’entreprise américaine a même annoncé suspendre un certain nombre d’investissements à venir .

Illustration © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *