montagne altitude default

Cet hiver : limitation du nombre de skieurs sur les pistes, qui sera prioritaire ?

Alors que les stations françaises clôturent tour à tour leur saison estivale, il est déjà temps de penser à l’hiver prochain. Un hiver 2020-2021 placé sous le signe de l’incertitude, notamment au plan sanitaire. Les normes à appliquer dans quelques mois ne sont pas connues. Quant aux touristes étrangers, leur absence pourrait avoir un impact majeur sur les stations qui se sont appuyées sur ce type de clientèle pour assurer leur développement. Alors que le flou persiste, les Américains tentent de clarifier les choses pour l’hiver prochain. Dans une lettre adressée à ses clients, Rob Katz, CEO de Vail Resorts qui gère quelques 34 stations, donne quelques pistes (en anglais).

Masque et distanciation au programme

« Personne ne sera autorisé sur nos domaines sans masque ». Cela inclut notamment les moments sur les remontées mécaniques et les cours de ski. Pour maintenir des distances acceptables entre les skieurs, il est également question de « piloter le nombre de clients » présents à un instant t sur les pistes. Pour éviter les files d’attente, alors même que le débit des remontées devrait baisser (du fait des règles d’utilisation du genre 2 skieurs pour un télésiège de 4 places), la capacité de chaque domaine sera limitée.

Lire aussi : A quoi va ressembler la saison de ski 2020-2021 ?

Priorité aux clients titulaires d’un « Pass » !

Il ne sera plus possible de venir skier sans avoir réservé son forfait. Plus aucun ticket ne sera vendu au pied des pistes. La réservation sur internet deviendra donc obligatoire, tous les jours de la saison. Et ce nouveau système sera assorti d’un plafond de clients par jour. Au-delà de la capacité d’accueil permise par les infrastructures de la station et l’application des règles sanitaires, plus aucune réservation ne sera possible. Vient donc la règle suivante, celle de la priorité. Un avantage certain sera donné aux détenteurs d’un forfait saison (le fameux « epic pass »). Certains jours de ski leur seront réservés, notamment en début de saison quand les domaines ne sont pas encore totalement ouverts. Ils auront également la possibilité de réserver leurs créneaux avant les autres. Les skieurs à la journée risquent donc de se faire rares.

Lire aussi : Vail Resorts, 180 millions de dollars pour réinventer l’expérience client

Une décision en accord avec la politique commerciale des stations nord-américaines depuis plusieurs années. Leur stratégie est simple, vendre le plus possible de « forfaits saison » avant le début de l’hiver. Au-delà de l’intérêt côté trésorerie, ce système permet de s’affranchir du risque climatique. Le client qui attend d’être en station pour acheter ses forfaits réfléchira à deux fois si le beau temps n’est pas au rendez-vous. Avec ces forfaits, ce problème est levé.

Côté français, les stations n’ont pas pris de telles positions. Mais nul doute qu’elles devront également piloter leurs flux de clients pour éviter les attroupements. A suivre !

Illustrations © DR

3.2/5 - (269 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

4 réflexions sur « Cet hiver : limitation du nombre de skieurs sur les pistes, qui sera prioritaire ? »

  1. Une solution simple pour étaler la fréquentation des skieurs durant les vacances scolaires:une seule région de France en vacances à la fois de fin janvier à fin mars, l’une après l’autre ,semaine après semaine……..

  2. Olala, ça serait sans respect du rythme scolaire ! Toutes ces petites têtes blondes qui n’auraient pas leur 2 semaines de vacances toutes les 7 semaines, ce serait attroce pour nos têtes d’œufs au gvt.

  3. aux dernières nouvelles de mon domaine skiable,(74), nous serons autorisés à 4 par siège sur un télésiège 4 places . vérifiez svp vos dires.

    1. Bonjour. Il est bien question des normes qui sont prévues en
      Amérique du Nord. Le dernier paragraphe précise bien que les stations françaises n’ont pas choisi la même approche. 🙂 mais voir ce que font les autres peut donner à réfléchir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.