règles covid ski

Les règles sanitaires dans les stations de ski l’hiver prochain !

Tour du monde des règles sanitaires qui devraient être appliquées dans les stations de ski pour l’hiver prochain. Remontées mécaniques, restaurants, écoles de ski…

En fonction du pays, des approches différentes sont mises en œuvre par les opérateurs de stations de ski. Plus restrictives que la réglementation en vigueur en Amérique du Nord, en ligne avec les obligations imposées par la loi en Europe. Petit tour d’horizon des règles prévues à ce jour (18 septembre 2020) pour la prochaine saison d’hiver.

Règles sanitaires sur le remontées mécaniques et les pistes de ski

 Employés et clients masquésDésinfection régulière des surfacesGel hydroalcoolique à dispositionContraintes sur le nombre de passagersLimitation du nombre de clientsAchat des forfaits en ligne à privilégier
AutricheXXX
Canada
Etats-Unis –
FranceXX X
ItalieX –
SuisseXXX

En Autriche, plusieurs sociétés de remontées mécaniques incluent un masque avec leur forfait de ski. Masque qui sera obligatoire sur les remontées mécaniques. Si l’affluence le permet, les stations essayeront de réduire le nombre de personnes par siège ou cabine. D’autres, comme Skiwelt, ont décidé d’ouvrir leurs remontées plus tôt le matin pour mieux répartir les flux de skieurs dans la journée. Si on privilégie le paiement sans contact, l’achat de forfaits en ligne n’est pas mis en avant.

En France, les consignes résumées par France Montagnes rendent le masque obligatoire dans les files d’attente mais aussi sur les remontées. Les zones de contact doivent être désinfectées quotidiennement.

En Italie, le port du masque est généralement encouragé dans les gares de remontées mécaniques mais pas obligatoire pendant le trajet. C’est le cas par exemple sur le domaine Dolomiti Superski, l’un des plus grands d’Italie. Le masque sera cependant obligatoire dans les remontées fermées comme les télécabines ou les téléphériques. Sur le domaine Via Lattea, une augmentation des tarifs pour faire face au « surcoût covid » a déjà été annoncée.

En Suisse, le port du masque est désormais obligatoire sur toutes les remontées mécaniques.

Aux USA, les bonnes pratiques édictées par la NSAA sont claires. Un skieur ne pourra se retrouver sur une remontée mécanique avec quelqu’un qui ne fait pas partie de son groupe. Sauf si la remontée (le télésiège par exemple) est suffisamment « grand » et permet de respecter les distances. 2 personnes sur les places opposées d’un télésiège 4 places par exemple. Pour limiter les risques de regroupements et les files d’attente trop longues, de nombreuses stations ont également choisi de fixer un nombre de clients maximum par jour. Certains opérateurs ont de fait décidé de contraindre leurs clients à réserver leur forfait à l’avance.Côté Canada, le port du masque n’est pas obligatoire sur les télésièges, uniquement en zone d’embarquement et de débarquement (et attente). Certaines stations souhaitent limiter le nombre de clients mais pas toutes.  

Règles sanitaires dans les restaurants

 Employés et clients masquésDésinfection régulière des surfacesDistance minimale entre les tablesService assis uniquementPriorité donnée à la restauration en livraison et à emporter
AutricheXX
CanadaXX
Etats-UnisXX
FranceX
ItalieXX
SuisseXX

Plusieurs stations autrichiennes ont généralisé les menus dématérialisés (via un QR code par exemple), tout comme au Canada. En Suisse, la demande de coordonnées dans les restaurants à des fins de traçabilité devrait être généralisée. Les différentes règles varient en fonction du canton notamment le nombre de clients dans un même établissement.

Règles sanitaires sur la location de matériel de ski

 Employés et clients masquésDésinfection régulière des surfacesDésinfection du matériel entre chaque clientGel hydroalcoolique à dispositionProtections additionnelles pour interactions rapprochéesPriorité à la livraison du matériel ou la e-reservation
AutricheX
Canada
Etats-Unis
FranceXX
ItalieXX
SuisseXX

En Autriche, les loueurs de plusieurs stations ont rendu obligatoire la réservation du matériel en ligne pour accélérer les passages en boutique.

Lire aussi : Les loueurs de ski se digitalisent, entre Drive et Essayage modélisé en 3D.

Plusieurs stations américaines ont annoncé que les loueurs de ski seraient équipés de gants et de lunettes de protection pour les phases pendant lesquelles ils sont au plus proche des clients. Notamment pour l’essayage des chaussures. Les loueurs vont également essayer de donner la priorité au matériel livré directement à l’hébergement pour limiter les contacts.

Règles sanitaires dans les écoles de ski

 Port du masque avant et après le coursGel hydroalcoolique à dispositionCours en groupes contraintsEngagement absence de symptômesDésinfection du matériel prêté
AutricheXX
Canada
Etats-Unis
FranceXX
Italie
SuisseXX

En Autriche, plusieurs stations ont pris des mesures pour agrandir les lieux de rassemblements des écoles de ski. Elles sont nombreuses à encourager la réservation des cours en ligne pour éviter les rassemblements dans les locaux des écoles. Plusieurs stations ne proposeront pas d’école de ski ou jardin d’enfants pour les plus jeunes enfants.

En France, les élèves comme les moniteurs devront porter un masque (au-delà de 11 ans) lors des rassemblements en début et fin de cours. Le matériel mis à disposition (dossard…) sera désinfecté après chaque utilisation.

Les Américains prévoient de limiter le nombre de participants aux cours de ski. Plusieurs stations indiquent par exemple le seuil de 6 élèves pour des cours collectifs. Ils comptent également sur les participants aux cours (moniteurs inclus) pour remplir un questionnaire en ligne sur leur état de santé (auto-diagnostic quotidien des symptômes). Même approche chez leurs voisins canadiens précise l’Alliance des Moniteurs de Ski du Canada.

Règles sanitaires dans les Hébergements, transports, commerces…

En France, le port du masque sera de rigueur dans les parties communes des hébergements, dans les navettes et skibus ainsi que dans tout lieu clos. Plusieurs stations, notamment au Canada, ont également mis en place des sens de circulation pour les piétons

Pourquoi cette différence entre Amérique du Nord et Europe ?

Une différence à expliquer par la manière d’envisager les risques des deux côtés de l’océan atlantique. Dans un pays fortement judiciarisé, être responsable d’une contamination par « manque de précautions » pourrait être très préjudiciable pour une station de ski. D’autant que le modèle intégré des stations nord-américaines concentre la responsabilité en un seul point. En Europe, le domaine skiable, les restaurants, les écoles de ski… chaque segment de l’expérience d’un touriste est sous la responsabilité d’une entité différente… Officiellement, cette prudence trouve sa source dans la protection des clients. « Nous pensons qu’une approche conservatrice est la meilleure façon de protéger nos clients. » expliquait Rob Katz, de Vail Resorts, il y a quelques semaines.

Les informations compilées dans cet article proviennent de différentes sources officielles. France Montagnes pour la France ; la NSAA et les grandes stations aux USA ; SkiCanada et les principales stations au Canada ; les autorités fédérales et cantonales en Suisse ; les principales stations en Autriche ou en Italie.

Légende : : oui | X : non | : dans certaines stations ou dans certaines conditions | – : information non connue à ce jour.

Illustrations © DR  

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *