Lac Tahoe Californie

Télétravail et pandémie : boom de l’immobilier de montagne !

La pandémie a accéléré le développement du télétravail et le marché de l’immobilier dans les régions de montagne pourraient bien s’en trouver chamboulé. C’est déjà le cas dans les montagnes de Californie.

Le télétravail n’a pas attendu la pandémie et les périodes de confinement pour se développer. Mais ces derniers mois ont été un formidable accélérateur de pratiques. Déjà en 2017, les lieux de coworking en montagne étaient plébiscités. Désormais il ne s’agit plus de travailler en altitude quelques jours dans l’année. Mais plusieurs mois. La tendance est massive en Californie mais pourrait bien suivre le même chemin en France.

En Californie où les gros employeurs comme Facebook et Google ont annoncé prolonger les délais de télétravail, la tendance est encore plus massive. Sur les rives du Lac Tahoe, à quelques heures de la Baie de San Francisco, les ingénieurs de la Silicon Valley achètent. Les prix de l’immobilier dans la région sont bien plus abordables qu’à proximité de San Francisco. Et la qualité de vie sans pareil. Pas d’embouteillages (avant leur arrivée), l’air pur des montagnes (quand il n’y a pas de feux de forêts)…

Les prix de l’immobilier s’envolent !

Une étude a montré que près d’un tiers des acheteurs dans deux comtés de la région du Lac Tahoe avaient pour employeurs des géants de la Silicon Valley (lien en anglais). Et ils se comptent en centaines. Le nombre de ventes est en nette augmentation, elles ont presque doublé durant l’été 2020 par rapport à l’été 2019. Les prix s’envolent également. Avec une augmentation de près de 15%. Il « n’y a pas tant de biens disponibles et nous voyons des offres que nous n’avions pas l’habitude de voir. Des achats en cash, des achats sans avoir visité le bien » explique un agent immobilier de la région.

Les locaux ne veulent pas de ces nouveaux résidents

La réaction des locaux ne s’est pas fait attendre car cet afflux de nouveaux résidents a des impacts. Evidemment sur la hausse des prix de l’immobilier qui rend plus difficile les achats pour les habitants de la région, aux revenus plus bas que ceux venus de la Silicon Valley. Les routes ont du mal à contenir ce nouveau trafic, tout comme la gestion des déchets qui peine à faire face à un volume croissant de poubelles. En août et début septembre, des manifestations d’habitants ont eu lieu dans la région (lien en anglais). Les banderoles portaient des messages sans ambigüité : « Touristes, rentrez chez vous ! ».  

En France, une tendance à surveiller

Avec les difficultés liées au confinement en milieu urbain, la demande de biens immobiliers dans les grandes villes a diminué ces derniers mois. D’après le site Pap.fr, les recherches de biens sur les territoires de montagne ont explosé. +132% pour la Savoie, +124% pour la Haute Savoie, +151% pour l’Isère en août. Reste à savoir si ces démarches vont se concrétiser.

Illustrations © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *