station nord-américaine

Un hiver pas si catastrophique pour les stations nord-américaines

Elles ont pu ouvrir, en appliquant des restrictions liées au COVID, mais le résultat est là : la saison est mauvaise mais loin d’être catastrophique.

Le groupe Vail Resorts, principal opérateur de stations de ski en Amérique du Nord, vient de révéler les résultats de son dernier trimestre. Et en quelques heures, le cours de bourse de la société s’est envolé. Il faut dire que malgré les impacts de la pandémie de COVID-19, le groupe n’accuse que 26% de baisse de revenus.

Et les skieurs étaient au rendez-vous puisque la vente de forfaits n’a reculé que de 9% environ. Ce sont bien les autres sources de revenus qui ont été les plus malmenées. A l’image de la restauration, en partie interdite, qui chute de 57%. Et les cours de ski, aux capacités revus à la baisse, qui voient leurs revenus baisser de 43%. La location et la vente de matériel sont aussi en baisse de près de 32%. Le patron, Rob Katz se félicite de ces résultats : « Etant donnée l’environnement très compliqué lié au COVID-19, nous sommes très contents de nos résultats ». Et pour cause, ils sont bien au-delà des prévisions.

Lire aussi : En France, bilan catastrophique de la saison de ski : la fréquentation en chute libre

Hiver catastrophique ? Non, davantage de skieurs locaux et de forfaits saisons

Il explique le bon niveau de fréquentation par une hausse sensible des skieurs locaux. Les visiteurs plus lointains, dont les étrangers, se sont faits plus rares. En la matière, l’impact a été encore plus manifeste pour la station canadienne de Whistler-Blackcomb. La fermeture de la frontière avec les USA, une des sources majeures de clients, a fait drastiquement baisser la fréquentation. Le forfait saison du groupe, l’epic Pass, est sorti renforcé de cette crise. Ces derniers mois, ce sont quelques 71% des visiteurs qui étaient en possession d’un forfait de ce type. Contre 59% à la même époque l’année précédente.

En une année, l’action Vail Resorts est passée de 125 dollars à presque 338 dollars il y a quelques jours. Preuve de la confiance des investisseurs dans la solidité et la stratégie de l’entreprise pour traverser cette crise.

Illustrations © DR

  

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *