des skis

Les skis Rossignol prévoient de supprimer la moitié des effectifs de leur usine alpine

Le groupe Rossignol a décidé de supprimer 92 postes en France, dont près de la moitié des effectifs de son usine de Sallanches. Fleuron français des sports d’hiver, la marque continue ainsi sa transformation.

Sur un marché où les clients privilégient de plus en plus la location à l’achat, les fabricants de skis sont à la peine. Il y a quelques jours, ce sont les Skis Rossignol qui annonçaient 92 suppressions d’emplois en France, notamment sur son usine Dynastar de Sallanches (Haute-Savoie). Ce que le groupe français appelle un « redimensionnement de son activité ski » devrait également toucher les sites isérois de l’entreprise.

Un marché incertain et un repositionnement de l’usine de Sallanches

Face à une baisse des volumes de ventes de -25% en 2020 et des incertitudes sur l’hiver à venir, Rossignol fait le choix de regrouper ses gros volumes de production sur son usine espagnole. L’entreprise met en avant sa volonté de « maintenir ses sites industriels en France » mais les syndicats y voient surtout une nouvelle étape de la délocalisation de l’activité vers l’Espagne. Rossignol dispose d’une usine sur les hauteurs de Barcelone qui fêtera bientôt ses 50 ans d’existence.

Lire aussi : En France, il n’y a pas que des skis industriels. Découvrez le ski artisanal par exemple avec la Fabrique du Ski

A l’échelle mondiale, le groupe Rossignol compte quelques 1.300 employés. Ce qui permet à la direction de relativiser son annonce, visant ainsi seulement 6% des effectifs. Mais à Sallanches, c’est presque la moitié des postes de l’usine qui se retrouvent dans le viseur de ce « plan social ». Une usine qui n’en est pas à son premier plan. Dans les années 1990, on comptait près de 600 employés dans cette usine. Elle a vu peu à peu son activité réduite ou délocalisée vers d’autres sites du groupe. Le dernier plan d’ampleur chez Rossignol remonte à 2009. Près de 260 postes avaient alors été supprimés en France.

Lire aussi : En 2014, Rue 89 visitait l’usine Rossignol de Sallanches et sa récente conversion au Lean Management…

Skis Rossignol : re-centrage sur des produits à plus forte valeur ajoutée

L’usine de Sallanches devrait se focaliser sur la production de skis enfants et de skis à forte valeur ajoutée. Ces changements devaient avoir lieu en 2021.

En parallèle de ces suppressions de postes, Rossignol a annoncé la création de 15 emplois notamment dans sa branche Services. Ils seront répartis sur les 3 sites touchés par les baisses d’effectifs. Un projet de restructuration qui s’accompagne d’une volonté de faire des économies tous azimuts notamment sur le Marketing. Un ensemble de mesures qui pourraient permettre d’économiser de 10 à 15 millions d’Euros par an d’après la Direction.

« Nous sommes, pour des raisons historiques, attachés aux territoires où nos usines sont implantées et nous avons toujours eu le souci d’y maintenir une activité. Il y a dix ans, nous nous sommes battus pour donner un avenir industriel à l’usine de Sallanches. C’est ce que nous faisons encore aujourd’hui tout en assurant la compétitivité sur l’activité sports d’hiver. Nous sommes un acteur responsable, et à ce titre, nous accompagnerons chacun des collaborateurs concernés par ce projet” » explique Bruno Cercley, le patron des Skis Rossignol.

En savoir plus. Au 31 mars 2020, Rossignol annonçait avoir réalisé un Chiffre d’Affaires de 370 millions € sur l’année écoulée. Dont 70% sur l’activité « Sports d’hiver » avec ses skis Dynastar ou ses chaussures Lange. Un chiffre d’affaires en croissance de +4%. L’actionnaire principal du groupe est un fonds d’investissement basé à Stockholm.

Illustrations © DR

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *