monastère de ki

Diner avec les moines et dormir dans un monastère perché dans l’Himalaya

Les monastères bouddhistes sont nombreux dans l’Himalaya, notamment dans le nord de l’Inde. Un d’entre eux est connu pour son esthétique de carte postale, c’est le monastère de Ki (ou Key, ou Kye, ou Kee, monastère ou gompa).

Ce monastère, établi aux alentours du XIème siècle, est situé à plus de 4.100 mètres d’altitude. Il surplombe la rivière Spiti, dans la région indienne de l’Himachal Pradesh, aux portes du Ladakh. Environ 250 à 300 moines vivent en permanence sur le site, c’est un des plus grands monastères de la région. C’est aussi un centre de formation pour ces leaders bouddhistes que sont les lamas. Dans les couloirs, certaines peintures remontent au XIVe siècle. Plusieurs fois détruit ou largement abîmé notamment par des attaques mongoles, le monastère de Ki a été dernièrement restauré après un tremblement de terre qui s’était produit durant la seconde moitié du XXème siècle.

Lire aussi : Top 5 des villes les plus hautes du monde

Dormir au Monastère de Ki ?

On peut passer la nuit dans le monastère, moyennant une modeste participation d’environ 250 roupies par personne, environ 3 Euros. C’est l’occasion de profiter du calme des lieux et de la vue sur les sommets alentour. Pour plus de confort, des chambres chez l’habitant existent dans les villages environnants. Un hôtel, le Spiti Village resort, propose des chambres presque luxueuses avec vue sur le monastère pour environ 80 Euros par nuit. Entre les deux, les chambres correctes du Travellers Shed ne vous couteront que 15 Euros environ.

Pour dormir au monastère, dans les petites chambres réservées aux touristes, il faut réserver de préférence depuis Spiti ou les villes des environs quelques jours avant votre venue. Assister à la prière du matin, dîner avec les moines, profiter du cadre paisible et de la vue époustouflante sur la vallée à l’heure où le soleil se couche…

Comment rejoindre la Ki Gompa ?

Pour venir jusqu’au monastère de Ki, peu de transport en commun au-delà du village de Kaza, à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée. Un bus le matin et le soir, il faudra peut-être prendre un taxi. Pour arriver à Kaza, c’est toute une histoire. Le trajet est compliqué, que l’on vienne de Manali ou de Spiti. Depuis Manali, la mise en service d’un nouveau tunnel permet un accès facilité mais les délais de route sont longs. Comptez près de 12 heures depuis Shimla, ou 14 heures depuis Leh. A certaines saisons uniquement. En août où la mousson complique les choses et en hiver où la neige bloque plusieurs cols de montagne, la région tend à devenir beaucoup moins accessible. Certaines routes n’ouvrent qu’en juin, renseignez-vous !

Illustrations © Ksuryawanshi – CC BY-SA 4.0

  

4.4/5 - (14 votes)

Arnaud P

Passionné par l'univers de la montagne sous tous ses aspects, Arnaud est membre de la rédaction d'Altitude.News ! Originaire du sud de la France, ça ne l'a pas empêché de s'installer un temps en Savoie ! Il écrit des articles dans les catégories : Alpinisme, Rando/Trek, Business et Nature. Pour le contacter directement : arnaud@altitude.news !

Voir tous les articles de Arnaud P →

Une réflexion sur « Diner avec les moines et dormir dans un monastère perché dans l’Himalaya »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.