ESF moniteur ski

Des soupçons de fraudes aux aides publiques chez des moniteurs de ski

Une enquête de Médiapart puis un syndicat affirment que des écoles de ski auraient eu recours à des astuces pour optimiser les aides étatiques auxquelles les moniteurs de ski pouvaient prétendre : de là à les accuser de fraudes, il n’y a qu’un pas.

En quelques jours, deux plaintes ont été enregistrées concernant des soupçons de fraude de la part d’écoles de ski. Le Syndicat Interprofessionnel de la Montagne (SIM) aurait ainsi déposé une plainte auprès du Parquet National Financier (PNF). Des éléments mettant en cause des « manipulations comptables » au sein d’Ecoles du Ski Français (ESF) avaient été révélés par Médiapart (article payant). Le président de ce syndicat a fait savoir en début de semaine qu’il avait pourtant alerté à plusieurs reprises les pouvoirs publics, sans réponse. Il a finalement déposé cette plainte pour « escroquerie » et « détournement de fonds publics ». Qu’est-il véritablement reproché à certaines écoles de ski, notamment de l’ESF ?

Lire aussi : La montagne sans remontées mécaniques : la recette perdant-perdant de cet hiver ?

Une optimisation des aides publiques ou des manipulations illégales ?

Les éléments avancés par Médiapart expliquent notamment que des écoles (celle de l’Alpe d’Huez est nommément citée) auraient attendu la fin du confinement pour payer des honoraires qu’elles devaient à leurs moniteurs. Ainsi, ces derniers ont pu déclarer un revenu nul. Et toucher l’aide de 1.500 Euros issue du fonds de solidarité pour le premier mois de confinement. Second point porté à l’attention du PNF : des écoles qui auraient fait travailler leurs moniteurs sans les rémunérer. De façon à renflouer leurs caisses pour passer cette période difficile. En laissant les aides de l’Etat payer les moniteurs. Ces méthodes « astucieuses » étaient-elles largement répandues ? Ces optimisations étaient-elles légales ? La justice devra creuser le sujet…

Quelques heures plus tard, le Syndicat National des Moniteurs de Ski Français (SNMSF) expliquait avoir également déposé une plainte. Ce coup-ci pour « dénonciation calomnieuse ». Le SNMSF regroupe les quelques 17.000 moniteurs des Ecoles du Ski Français. Ces indépendants connus pour leurs fameux pulls rouges trustent quelques 80% du marché du cours de ski en France.

Illustrations © AD04 – CC BY-2.0

  

Eric T.

Eric, spécialiste de l'univers de la montagne, a mis son baudrier et ses crampons de côté pour rédiger des articles pour : Altitude.news. Business, Nature et Alpinisme sont les trois rubriques principales dans lesquelles vous pouvez retrouver ses articles. Ce montagnard d'adoption est à l'affût d'histoire et d'anecdotes insolites à partager avec ses lecteurs. Pour le contacter directement : eric@altitude.news !

Voir tous les articles de Eric T. →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *