Pass Scolaire

Forfait de ski pour les résidents : ces avantages qui ne passent pas…

Une avocate parisienne n’est pas d’accord avec la volonté de la Communauté de Communes du pays du Mont-Blanc de permettre à ses jeunes résidents de skier à un prix abordable… Le pass scolaire pourrait ainsi se voir remis en question. Récit.

A Megève comme dans les autres communes du Pays du Mont-Blanc, les enfants du coin ont droit à un forfait de ski à tarif avantageux. Histoire d’encourager la pratique du ski, et de la rendre accessible à un grand nombre d’enfants. Le tarif est de 100 Euros par saison. A comparer au prix public de l’ordre de 900 Euros pour les 5-14 ans qui ne vivent pas sur place.

Une résidente secondaire, avocate parisienne spécialisée dans le Droit des Affaires, s’offusque de ce deux poids deux mesures. Et voulant obtenir le même tarif pour ses enfants, scolarisés à Paris, attaque en justice la communauté de communes. La plainte, déposée auprès du Tribunal Administratif de Grenoble souligne l’inégalité de traitement entre les habitants permanents et les résidents secondaires. Près de 6000 enfants de résidents profitent aujourd’hui de ce « pass scolaire ». Président de la communauté de communes, Jean-Marc Peillex a fait voter par le conseil communautaire la possibilité d’ester en justice pour défendre le pass en question. Le jugement n’est pas encore fixé. Ces derniers jours, alors que l’affaire n’évolue pas, l’avocate en question était encore très largement vilipendée sur les réseaux sociaux. A suivre.

Illustration – Megève © Pixabay

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.