Les forfaits de ski aux prix dynamiques selon Liftopia

Quand vous réservez une chambre d’hôtel en ligne, vous n’êtes plus étonnés de voir les prix varier. En fonction de la période de réservation et de l’anticipation dont vous faites preuve, les tarifs vont et viennent. Cette logique a depuis longtemps dépassé les seuls domaines de l’aérien et de l’hôtellerie dans lesquels elle était apparue. Depuis quelques années, l’univers des domaines skiables est aussi concerné. D’abord démocratisée en Amérique du Nord, cette logique de prix dynamique arrive désormais en Europe. La Suisse est, en la matière, à l’avant-garde. Déjà pionnière des prix évoluant en fonction de la météo, plusieurs de ses stations adoptent des systèmes d’information permettant une évolution des prix.

Liftopia lance sa technologie en Europe

Derrière ce concept, une technologie vendue notamment par une société américaine basée à San Francisco, Liftopia. Créée en 2005, son objectif premier était de vendre des forfaits discountés. Depuis cinq ans, elle commercialise son moteur de tarification en marque blanche auprès d’une centaine de stations. Plusieurs européennes leur ont fait confiance. A commencer par Arosa (Suisse) qui a poussé le développement de sa vente de forfaits en ligne en équipant son site du back-office de Liftopia. Si vous essayez d’acheter un forfait dans leur boutique en ligne, vous comprendrez. Les tarifs sont différents tous les jours, si bien que la sensation de faire une bonne affaire est vite au rendez-vous. L’hiver dernier, le test a été plus que concluant. Le chiffre d’affaires dégagé en ligne était de l’ordre de 5.3 millions de CHF (environ 4,7 millions d’€). Par comparaison, l’hiver précédent n’atteignait pas les 200.000 CHF (comparaison à prendre avec des pincettes puisque la station a mis le paquet sur la promotion de son site marchand sur la même période).

En attendant, ces préventes permettent à la station de gagner en « visibilité financière et opérationnelle ». Plus besoin d’attendre que les clients arrivent dans la station et achètent leur forfait, une partie du chiffre d’affaires est connue à l’avance. Désormais, près d’un quart des skipass vendus à Arosa le sont en ligne. Autre effet que les opérateurs ne crient pas sur tous les toits : quand 1 forfait sur 4 est désormais vendu en ligne, les besoins en personnel de billetterie ne sont plus les mêmes. Certaines stations allègeront considérablement les files d’attente de leurs guichets, d’autres limiteront le nombre d’employés affectés sur ces postes.

Liftopia est à découvrir à Digital Montagne, les 25 et 26 avril 2019, à Chambéry.

Illustration © DR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here